Crédits immobiliers : Un encours de 206 milliards de dirhams à fin septembre 2011

Crédits immobiliers : Un encours de 206 milliards de dirhams
à fin septembre 2011

À fin septembre 2011, les créances sur l’économie maintiennent leur évolution. Les créances des autres institutions de dépôts (AID), représentant les banques à l’exception de Bank Al-Maghrib, ont atteint les 745,44 milliards de dirhams contre 694,77 milliards DH enregistrés un an auparavant. C’est ce qui est mis en exergue par Bank Al-Maghrib (BAM) dans son dernier bulletin trimestriel des statistiques monétaires rendu public le 28 novembre 2011. Les crédits relatifs aux AID  s’inscrivent, également, en hausse. L’encours enregistré à fin septembre est de 675,89 milliards DH, soit un additionnel de 41,21 milliards DH en une année. Les crédits bancaires quant à eux ont atteint un encours de 668,25 milliards DH contre 620,25 milliards DH observés à fin septembre 2010. Par objet économique, les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont grimpé, en une année, de près de 24 milliards DH pour s’établir à 165,76 milliards DH à fin septembre 2011 contre 141,65 milliards DH comparativement à la même période de l’année dernière. En glissement annuel, l’encours des crédits à l’équipement a été marqué par un additionnel de 6 milliards DH, soit un total de 136,84 milliards DH à fin septembre 2011. De même, les crédits immobiliers ont affiché une nette progression avec un encours global de 206,20 milliards DH à fin septembre contre 184,55 milliards observés une année auparavant. Dans ce segment, les crédits à l’habitat ont atteint, à fin septembre 2011, le seuil de 134,13 milliards DH au moment où les crédits accordés aux promoteurs immobiliers se sont situés autour d’un volume global de 70,19 milliards DH. Pour la même durée, les crédits à la consommation ont atteint un encours de 35,4 milliards DH contre 32,15 milliards DH à fin septembre 2010, soit un additionnel de 3,25 milliards DH. Par ailleurs, les créances diverses sur clientèle ont reculé de près de 7 milliards DH pour atteindre les 90,72 milliards DH à fin septembre 2011 contre 98,33 milliards DH comptés au titre de la même période de l’année précédente. Toutefois, les créances en souffrances ont timidement grimpé pour se situer autour de 33,31 milliards DH à fin septembre 2011 contre 32,79 milliards DH observés en septembre 2010. Par secteur économique, les créances du secteur public ont franchi les 34,98 milliards DH, dont 9,61 milliards DH pour les administrations locales et 25,37 milliards DH pour les sociétés non financières publiques. Pour sa part, l’encours du secteur privé est estimé à 550,5 milliards DH contre 502,33 milliards DH observés à fin septembre 2010. De ce total, 320,55 milliards DH sont attribués aux sociétés non financières tandis que 229,95 milliards DH pour les autres secteurs résidents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *