Crémai, un salon qui gagne en notoriété

Seul salon professionnel placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI en 2004, Crémai verra, cette année, la participation de plus de 130 exposants. Tous seront là pour présenter leurs produits et leurs savoir-faire, mais aussi et surtout pour essayer de décrocher une place aux phases finales de la Coupe du monde de la pâtisserie et la boulangerie, du Mondial des chefs de restauration des collectivités et de la Coupe du monde des glaciers. Selon les organisateurs, qui tablent sur 13.000 visiteurs, l’objectif à travers l’organisation de cet événement est de promouvoir l’art gastronomique marocain.
« La cuisine marocaine est très riche. Elle est de renommée internationale, mais elle n’est pas très bien représentée au niveau international. Le problème au Maroc c’est que les artisans manquent de formation et d’encadrement, faute d’instituts et d’établissements spécialisés dans la boulangerie et la pâtisserie. Et cela freine le développement de leur créativité », a déclaré Kamal Rahal, organisateur du salon, et qui n’est autre que le fils du maître Rahal. Champion d’Afrique et du Moyen-Orient, au mois de novembre dernier, le Maroc représentera ces deux régions à la Coupe du monde de la boulangerie, prévue du 16 au 20 avril prochains à Paris.
Toujours à Paris, le Maroc, qui a, récemment, remporté le Prix de la meilleure promotion à l’occasion de la 9ème édition de la Coupe du monde de la pâtisserie qui s’est déroulée à Lyon, sera, également, présent au Championnat du monde des glaciers qui aura lieu au mois de janvier 2006. « Grâce à ces concours, le Maroc est aujourd’hui présent dans toutes les compétitions internationales », a tenu à souligner Rahal. À rappeler que la première édition de Crémai a connu un grand succès avec la participation de plus de 100 représentants et 10.000 visiteurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *