Crise financière au Golfe : Emaar annule sa fusion avec Dubai Holding

Crise financière au Golfe : Emaar annule sa fusion avec Dubai Holding

Le géant de l’immobilier de Dubaï, Emaar, a annoncé, mercredi, avoir annulé un projet de fusion avec la société publique Dubai Holding, jugeant qu’il était «économiquement irréalisable». «Le conseil d’administration a décidé aujourd’hui de ne pas aller de l’avant avec le projet de fusion de la société avec Dubai Holding, annoncé il y a quelques mois (…) Les études ont prouvé que le projet est économiquement irréalisable pour le moment», a indiqué Emaar dans un communiqué. Emaar, l’un des acteurs de premier plan du boom immobilier de Dubaï, avait annoncé en juin un projet de fusion avec Dubai Holding, laissant entendre que la compagnie n’était pas en bonne santé financière. La société avait commencé à ressentir les effets de la crise financière mondiale dès la fin 2008. Ce sentiment a été confirmé par l’agence de notation Standard and Poor’s Corp, qui a abaissé les notes d’émetteur de dette de six sociétés gouvernementales de l’émirat de Dubaï, dont Emaar au rang d’investissements spéculatifs. A la suite de l’annonce le 25 novembre d’une demande d’un moratoire de six mois sur la dette du conglomérat public Dubai World, fleuron de Dubaï, les actions de Emaar ont baissé à la Bourse de Dubaï.
Emaar a poursuivi son déclin mercredi, reculant encore de 9,86%, soit presque le maximum (10%) autorisé à la Bourse de Dubaï avant la suspension d’une valeur. Ce titre vedette du marché de Dubaï avait perdu la veille 9,84%. La société, détenue principalement par le gouvernement local de Dubaï, est le promoteur de Burj Dubai, un gratte-ciel qui culmine à plus de 800 mètres, dont l’inauguration, initialement prévue en 2008, a été repoussée au 4 janvier 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *