Crise grecque : La Commission européenne espère des progrès le lundi 11 juillet

Crise grecque : La Commission européenne espère des progrès le lundi 11 juillet

La Commission européenne espère «des progrès» sur un deuxième plan de sauvetage grec lors d’une réunion de la zone euro prévue le 11 juillet, mais a reconnu lundi qu’il faudrait encore des semaines pour en régler un aspect majeur, la participation des créanciers privés. «Nous allons continuer de faire des progrès sur les aspects principaux de ce plan», a assuré le porte-parole de la Commission, Amadeu Altafaj. «Je pense qu’il n’y aura pas de doute dans les jours à venir sur les contours précis de ce programme. Par contre, les discussions techniques, les accords avec les différents éléments du secteur privé en Europe, ça va prendre quelques semaines», a-t-il ajouté. Les ministres des Finances de la zone euro se réuniront le 11 juillet à Bruxelles, mais ils ont douché les espoirs d’un accord dès cette date sur le deuxième plan de sauvetage grec en indiquant samedi, à l’issue d’une téléconférence, que les modalités en seraient déterminées «dans les prochaines semaines». Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a même évoqué un accord seulement d’ici l’automne. Le principal point d’interrogation reste la manière de faire partager au sauvetage les banques et autres créanciers privés de la Grèce, sans que cela soit interprété comme un défaut de paiement d’Athènes. Les avancées des derniers jours, avec la proposition d’un scénario par les banques et le gouvernement français, et des déclarations de plusieurs acteurs du secteur financier se disant prêts à aider la Grèce, ont été remises en cause lundi par l’agence de notation financière Standard and Poor’s. Elle a encore compliqué la tâche des Européens en estimant que le scénario français qui sert jusqu’ici de base aux discussions «conduirait probablement à un défaut de paiement». Amadeu Altafaj n’a pas voulu faire de commentaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *