Croissance 2005 : l’ue revoit ses prévisions à la baisse

"Nous allons publier un taux de croissance inférieur à 1,6% pour l’eurozone mais avec une bonne évolution anticipée pour l’année prochaine", a déclaré M. Almunia lors d’une conférence de presse.
En avril, la Commission européenne avait tablé sur une croissance de 1,6% pour les économies des douze pays de la zone euro en 2005. "Depuis (avril), les prix du pétrole ont augmenté et, bien entendu, cette hausse des cours du brut a eu un impact négatif sur la croissance", a expliqué M. Almunia. Dans le même temps, une croissance robuste, particulièrement en Chine et en Inde, contribuera à revigorer les économies de l’eurozone d’ici à la fin de l’année.
"Nous pensons que d’ici à la fin de l’année, l’économie européenne aura enregistré une hausse de son taux de croissance (…) parce que les conditions sont favorables et que l’économie mondiale est en train de croître rapidement.
Et cela même si cette croissance n’est pas aussi forte que celle enregistrée en 2004", a déclaré le commissaire européen. "Les économies des pays émergents continuent à enregistrer de bons taux de croissance, de 10% dans le cas de la Chine et autour de 8% pour l’Inde", a-t-il précisé. "Les (dix) nouveaux membres de l’Union européenne enregistrent également des taux de croissance supérieurs à la moyenne européenne", s’est encore félicité M. Almunia. "Je ne suis pas pessimiste. Il existe un risque de baisse en raison de l’évolution des prix du pétrole. Mais dans le même temps, nous disposons d’indicateurs positifs", a-t-il déclaré.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *