CRT de Casablanca : scrutin sans surprise

Le Conseil régional du tourisme de Casablanca s’apprête à renouveler ses instances. Ce sera le 5 juillet prochain. En raison du caractère restreint de l’assemblée générale constituante et de la sous-représentativité des hôtels et des agences de voyages (une voix par association), la bataille semble gagnée d’avance par le président sortant. D’ailleurs, à ce jour, aucune candidature n’a été déclarée, comme le précise-t-on auprès de la section locale de l’Association de l’industrie hôtelière. Chez les voyagistes, la position est encore plus franche. L’ancien président des agences de voyages, Saïd Benazouz, est plutôt favorable pour un élargissement des statuts, de manière à ce que le CRT reflète la représentativité réelle de toutes les activités touristiques. «Les statuts sont amendables» déclare-t-il.
Dans l’autre camp, on met en avant la continuité, bien que le le directeur du CRT, Saïd Mouhid, se dit que «rien n’est figé ». Les statuts changeront, poursuit-il, mais en accord avec le programme d’harmonisation des règles de fonctionnement des CRT. Initié par le ministère de l’Intérieur et celui du Tourisme, le texte en cours apportera des précisions sur les sources de financement des CRT, ainsi que sur les prérogatives. Il s’agira de définir si la représentativité se fera par collège (le CRT étant composé de trois collèges avec l’autorité locale, les élus et les professionnels) ou par association. Cette dernière option a la faveur des opérateurs touristiques. 
Au niveau du bilan, le bureau actuel du CRT boucle ses trois ans avec des résultats dont l’appréciation est variable. «Sur le plan stratégique, nous sommes les seuls à avoir préparé et signé un contrat-programme. Actuellement, nous sommes en phase de négociations pour la mise en œuvre de ce programme », précise M. Mouhid.  Reste à rallier les professionnels plutôt assez réservés sur les réalisations du CRT.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *