Cultures fourragères : Près de 2 millions de tonnes produites dans la région Fès-Meknès

Cultures fourragères : Près de 2 millions de tonnes produites dans la région Fès-Meknès

La production des cultures fourragères a atteint, au cours de la saison agricole 2017-2018, un total de 1,933 million de tonnes au niveau de la région Fès-Meknès.

Un rapport de la direction régionale de l’agriculture (DPA) fait état de la production de plus de 1,378 million de tonnes sur une superficie bour de 88.545 hectares alors que le reste (554.583 tonnes) a été produit dans des terres irriguées. La superficie totale réservée aux cultures fourragères dans la région est estimée à près de 100.000 hectares dont 88.545 hectares en bour. Cette production est répartie notamment entre la luzerne, le bersim, le maïs fourrager, l’orge fourragère, l’avoine, les mélanges fourragers, les féveroles et l’orobe. Au niveau de la région de Fès-Meknès, la superficie fourragère augmente d’une campagne à l’autre à la faveur du développement du secteur laitier et de la viande rouge dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV). Ces deux filières ont connu dernièrement la création de nouvelles coopératives et l’introduction du cheptel de race pure et croisée. Selon la DPA, la production de la dernière saison agricole demeure «très satisfaisante» pour les cultures fourragères en bour et celles en irrigué. Elle recommande, dans ce cadre, l’extension de la superficie dédiée aux cultures fourragères à haute production et à celles dites pérennes.

il est à noter que la campagne agricole 2018-2019 dans la région Fès-Meknès se déroule dans des «conditions normales», à la faveur des précipitations importantes enregistrées au début de la saison. Les précipitations que la région a connues ont porté le cumul pluviométrique moyen au 9 janvier à 275,81 mm, soit une hausse de plus de 69% par rapport à la campagne précédente. La superficie de sol travaillé au niveau de la région durant la même période est de 1.054.550 hectares, dont 35.250 hectares irrigués. Ainsi, les objectifs définis ont été atteints pour l’ensemble des filières, notamment les céréales (102 %).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *