Dakhla: Adoption du système de pompage à faible pression

Dakhla: Adoption du système de pompage  à faible pression

Cette expérience modèle a été présentée au cours d’une journée scientifique sous la thématique «Apport technologique pour la modernisation de la pêche côtière».

Une première pour le secteur de la pêche au niveau de la ville de Dakhla. Un investissement autonome dans un système de pompage à faible puissance pour l’élimination des écailles des petits pélagiques capturés a été couronné de succès.

L’entreprise initiatrice de ce projet «Frigo Adnane» a investi dans un premier temps dans différents systèmes de tambours afin de résoudre le problème des écailles et permettre une meilleure valorisation des ressources. Les résultats étant insatisfaisants (volumes traités limités et qualité des produits inadaptés aux exigences de la clientèle internationale), ladite entreprise a opté pour une nouvelle approche en équipant un bateau d’une pompe à faible puissance. L’adoption de cette technique montrera, après quelques mois d’essai, son efficacité. L’expérience menée en collaboration avec le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime et avec l’appui de l’Office national des pêches (ONP) permettra d’atteindre l’objectif recherché avec pour résultat l’expansion des distributions commerciales des produits marocains. La nouvelle technique adoptée vient d’ouvrir de nouveaux marchés, notamment de l’Asie, la Thaïlande et la Chine, des demandes auparavant impossibles à honorer à cause des grandes écailles des captures. Ce système de pompage à faible pression repose sur une technique de remontée de poisson par le pompage des espèces de petits pélagiques.

La pompe est directement installée sur le bateau. Les quelques semaines dédiées à cette nouvelle expérience permettent de découvrir de grands avantages pour les exploitants des bateaux senneurs. Le premier gain est en matière de remontée des captures à bord. En effet, cette pompe permet de diminuer le temps estimé de 3 à 5 h à 30 minutes. Le niveau de sécurité est également assuré pour les équipages en charge de procéder au processus de remontée à bord (moins d’exposition et moins d’effort physique). Ce système permet également une plus grande protection du matériel mis à l’eau : moins de risques de  perte et une flottaison des filets de pêche en dessus des navires, évitée.
D’autres navires peuvent venir s’alimenter au sein de la seine en action. Autre avantage, la réduction des besoins en effectif sur le navire et la baisse des coûts d’exploitation de chaque navire.

Cette expérience modèle a été présentée au cours d’une journée scientifique organisée par l’Association des industriels des produits de la mer Oued-Eddahab sous la thématique «Apport technologique pour la modernisation de la pêche côtière » à laquelle ont pris part les représentants du secteur (Chambre maritime, ONP, INRH…).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *