Dakhla: La pêche artisanale poursuit sa modernisation

Dakhla: La pêche artisanale poursuit  sa modernisation

Cette opération s’inscrit dans le programme d’équipement des barques de pêche artisanale en ce type de contenants, dans le cadre des axes majeurs de la Stratégie Halieutis, qui vise, entre autres, la valorisation du produit en poisson et l’amélioration de sa qualité et de sa compétitivité.
Ce programme permettra d’équiper les barques de pêche artisanale s’activant à Tarfaya, Laâyoune, Boujdour, Dakhla et Aousserd en contenants normalisés isothermes répondant aux normes internationales en termes de qualité. Chaque barque bénéficie gratuitement de trois contenants normalisés isothermes, en plus d’une couverture supplémentaire pour la manutention de poulpe, qui répondent aux standards en vigueur et qui permettent de préserver la qualité des produits de la pêche.

Ces contenants offrent plusieurs avantages, dont la facilité de leur nettoyage, leur imperméabilité qui permet de réduire le coût des sorties de pêche, à travers une gestion optimale de la glace, leur commodité, car n’occupant pas beaucoup d’espace, en plus de leur traçabilité, grâce aux références qu’ils contiennent (numéro de barque, nom du port de liaison, numéro de série).
La cérémonie de lancement de cette opération qui s’est déroulée sous le signe «Ensemble pour une gestion optimale de nos produits de la mer» s’est déroulée en présence notamment du wali de la région, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, des présidents des conseils élus, du maire de la ville espagnole de Tarifa et du représentant des armateurs de la région de l’Andalousie.

A noter que cette région a connu au mois d’avril dernier le lancement d’un projet expérimental sur l’usage de pots en terre cuite pour la pêche de poulpes, qui fait partie des mesures d’accompagnement et de soutien au plan d’aménagement des pêcheries de poulpe, et s’inscrit dans l’axe de la durabilité de la Stratégie Halieutis. Ce projet, qui porte sur la remise de 3.000 pots en terre cuite à dix bateaux de pêche artisanale relevant de la coopérative d’Imtelane, et ce afin de les utiliser et les expérimenter, a pour objectif d’œuvrer pour la durabilité du stock en poulpe et la création de nouvelles opportunités d’emploi.

Le projet consiste également en l’étude de la faisabilité de l’usage des pots fabriqués de matières naturelles plus adaptées à l’environnement marin, la préservation du milieu naturel et des systèmes écologiques et la limitation des effets néfastes dus à la perte des pots en plastique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *