Dakhla : Plus de 150 jeunes sensibilisés au nouveau statut de l’auto-entrepreneur

Dakhla : Plus de 150 jeunes sensibilisés au nouveau statut de l’auto-entrepreneur

Ce statut ambitionne de cibler 1,9 million de personnes actives dans le secteur informel

A fin d’octobre 2017, plus de 65.000 demandes d’inscription au registre national de l’auto-entrepreneur ont été enregistrées, dont plus de 54.000 inscriptions officielles audit registre.

Sensibiliser les auto-entrepreneurs de la région de Dakhla-Oued Eddahab aux avantages juridiques, sociaux et fiscaux de leur statut. Tels sont parmi les objectifs de la journée de sensibilisation organisée par l’association Dakhla Initiative en partenariat avec le Conseil régional.
Cette journée vient pour mobiliser tous les acteurs financiers et non financiers, intervenant de près ou de loin dans le processus de ce statut, en une seule et même journée, afin, d’une part, de rencontrer les auto-entrepreneurs dans leur région, les écouter et répondre à leurs différentes questions, et d’autre part pour informer sur les démarches pour l’inscription sur le registre national de l’auto-entrepreneur ouvert auprès des banques et guichets Al Barid Bank, sensibiliser aux avantages que leur procure le travail dans un cadre formel : accès aux financements bancaires et aides institutionnelles plus faciles, accès aux avantages sociaux (CNSS, AMO…), et informer sur l’appui de l’Etat et les conditions d’y accéder : offres Maroc PME, et autres.

Mis en place en 2015, en vertu de la loi n°114-13, le statut de l’auto-entrepreneur se veut un cadre juridique reconnu à toute personne physique qui exerce, à titre individuel, une activité commerciale, industrielle, artisanale ou une prestation de services en bénéficiant des avantages fiscaux et sociaux favorables au développement des affaires, et ce à travers une série de mesures dont la simplification des procédures de création et de cessation, l’exemption de l’obligation d’inscription au Registre du commerce et de la tenue de comptabilité, et le non-assujettissement à la TVA.

Selon les chiffres du ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, ce statut ambitionne de cibler plus particulièrement 1,9 million de personnes actives dans le secteur informel dont 1,4 million exerçant pour leur compte, en plus d’un million de chômeurs. Il vise aussi 1,2 million d’étudiants dont les deux tiers sont respectivement dans l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, sans oublier la catégorie des apprentis chiffrés à plus de 50.000.
A fin d’octobre 2017, plus de 65.000 demandes d’inscription au registre national de l’auto-entrepreneur ont été enregistrées, dont plus de 54.000 inscriptions officielles audit registre. 43% des auto-entrepreneurs exercent dans le secteur du commerce, 34% dans les services, 17% dans l’industrie et 6% dans l’artisanat. 34% des inscrits sont des femmes et près de la moitié des inscrits exercent à domicile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *