Danone-ONA : Une histoire d’eau

La joint- venture conclue entre Danone et l’ONA, selon laquelle le leader mondial des eaux en bouteille a acquis 30 % du capital de la Sotherma (Sidi Harzem), filiale du groupe marocain est loin de surprendre les observateurs qui suivent de près l’évolution du partenariat tissé depuis des années entre les des deux entités. Pour l’heure, celles-ci ne veulent pas dévoiler les détails de cette opération. Une rencontre de presse sera organisée dans ce sens prochainement.
Selon Jamal Mikou, directeur des relations publiques à l’ONA, « cet accord confirme la satisfaction de Danone du partenariat qui le lie depuis des années avec notre groupe ». Rappelons qu’en 1996, Danone a pris une participation dans la Centrale Laïtière. Les deux groupes ont acquis conjointement en 1999, la biscuiterie BIMO et l’entreprise Leader Food en 2000. Par ailleurs, M. Mikou indique que « Danone a émis depuis trois ans le souhait de nouer un partenariat avec l’ONA sur le marché de l’eau embouteillée ». Les discussions autour de ce projet ont mûri pour aboutir à l’accord qui vient d’être signé. La mise en oeuvre de cette alliance a nécessité une année de travail.
Le partenariat Danone/ONA ne peut qu’être bénéfique pour la société Sotheram, filiale du groupe marocain. Et ce pour plusieurs raison, explique-t-on auprès de l’ONA. L’entreprise marocaine bénéficiera du savoir faire dans ce domaine. Cette alliance débouchera certainement sur le lancement de nouveaux produits. Danone, rappelons le, se démarque au niveau mondial par le lancement de produits synonymes d’une alimentation saine, de qualité répondant à l’évolution des besoins des consommateurs. Si le groupe est aujourd’hui, le premier producteur de l’eau en bouteille dans le monde, c’est du principalement à de grandes marques telles que Evian et Volvic. A titre d’information, Evian est vendu à travers une centaine de pays. Sur le segment des biscuits sucrés, Danone revendique la deuxième position sur le marché mondial. Quant aux produits laitiers, il est le leader incontesté sur ce créneau.
Si Danone étend sa présence sur le marché marocain en investissant le segment de l’eau en bouteille, cela n’a rien de fortuit. Il traduit clairement la stratégie du groupe qui met les bouchées doubles pour accélérer son développement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient A ce propos, le groupe vient de signer un accord de partenariat portant sur ses trois métiers, avec le groupe égyptien RACHID, sur la zone Egypte et Proche et Moyen Orient. Fondée en 1977, la société égyptienne est l’un des principaux acteurs du pays dans le domaine des produits de grande consommation.
Cette joint-venture vise à développer régionalement par acquisitions et projets  » greenfield « . Le premier projet de ce partenariat sera le démarrage d’une activité biscuits en Egypte, sous la marque LU. Avec 65 millions d’habitants, dont 35 % de moins de 15 ans, l’Egypte représente un marché de 80 000 tonnes de biscuits offrant un fort potentiel de croissance. Ce nouveau confirme l’intérêt stratégique du Groupe pour ces régions dans laquelle il s’est sensiblement renforcé en 2001 avec plusieurs opérations : au Maroc, augmentation de sa participation de 20% à 29% dans la Centrale Laitière et acquisition à hauteur de 51% de Djurdjura, leader des Produits Laitiers Frais en Algérie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *