Dans le calendrier de l ONP, 2012 est l année du poisson

Dans le  calendrier de l ONP, 2012 est l année du  poisson

La pêche côtière et artisanale bat son plein. Plus de 5,11 milliards de dirhams ont été générés au cours de l’année 2012 suite aux débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale. C’est ce que rapportent les dernières statistiques en date de l’Office national des pêches (ONP). Ce chiffre est ressorti en progression de 2% sur celui réalisé sur l’année 2011. Ce montant se traduit donc en termes de volume par une progression de 22%, soit des débarquements de 1.116.650 tonnes à fin 2012. Par espèce, la hausse la plus importante en termes de volume et de valeur a été observée au niveau des débarquements des poissons pélagiques. Ces derniers ont atteint une valeur de 1,97 milliard de dirhams en 2012 marquant ainsi une évolution de 16%.
Le poids des pélagiques débarqués s’est situé, quant à lui, à 979.700 tonnes contre 781.730 tonnes observées à fin décembre 2011, soit une évolution de 25%. Se référant à l’ONP, cette progression est due à l’évolution des valeurs des débarquements des sardines (48%), chinchards (31%), anchois (15%) et surtout du thon (97%). Les évolutions des poids des débarquements ont atteint respectivement des hausses de 34, 46, 21 et de 65%. Par ailleurs, le volume du poisson blanc sorti de mer a grimpé de 6% se chiffrant à 74,144 tonnes en 2012. En termes de dirhams, sa valeur a progressé de 4%, atteignant un montant de plus de 1,22 milliard de dirhams au titre de l’année 2012. Même trend haussier pour les volumes des échinodermes-oursins dont les débarquements ont grimpé de 11% en volume et dont la valeur a légèrement reculé de 2%, atteignant un montant de 739.000 dirhams à fin 2012. Pour leur part, les débarquements des crustacés ont évolué à la baisse en dépit d’une bonne tenue de la crevette royale.
Les débarquements à fin septembre ont affiché une baisse de 4% en termes de valeurs. Le poids des crustacés sortis de l’eau s’est rétracté de 5%. Cependant, les débarquements des coquillages ont enregistré les plus fortes baisses en termes de poids et de valeur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *