Dans une conjoncture très peu porteuse, Sonasid tient bon

Dans une conjoncture très peu porteuse, Sonasid tient bon

«La performance de Sonasid a fait preuve d’une très bonne tenue en 2014, portée par un plan stratégique opérationnel sur la bonne trajectoire, en termes de performances industrielles. C’est ainsi que nous avons optimisé nos achats de ferraille, rehaussé notre excellence opérationnelle de l’outil de production, soutenu notre politique de réduction des coûts et compensé partiellement la hausse du coût des intrants par la diversification de notre bouquet énergétique», a expliqué M. Azami.

Et de poursuivre : «Sur le plan commercial, nous avons veillé à l’excellence de notre qualité, à la bonne gestion de nos risques et surtout au dynamisme de notre nouveau modèle de distribution. A ce titre, Sonasid distribution nous a permis une augmentation de la part de marché de 2% en dépit d’une conjoncture de surcapacité croissante». S’agissant des contextes économique et sectoriel internationaux, M. Azami a reconnu que le marché international est resté très concurrentiel en 2014.

La surcapacité, en Europe notamment, ne se résorbe pas et engendre une forte pression à la baisse sur les prix. Dans le même sillage, le marché national de la construction s’inscrit dans cette même tendance de recul de la production et des mises en chantier avec une consommation du rond-à-béton en retrait. Ainsi, dans ce contexte sectoriel de baisse de la consommation et des prix de vente, évaluée à 4% en 2014 en comparaison à 2013, la performance de Sonasid a pu être soutenue par les efforts engagés par l’entreprise dans ce sens.

Cependant, en dépit d’une forte résilience, le chiffre d’affaires 2014 de Sonasid a été impacté par la conjoncture sectorielle peu porteuse. Il s’est établis à 4,123 millions de dirhams en 2014, en recul de 11% comparé à 2013. De même, l’Ebitda a enregistré une baisse de 13% s’inscrivant à 356 millions de dirhams. Dans ce sillage, le résultat d’exploitation recule de 34% à 155 millions de dirhams et le résultat net de 24% à 160 millions de dirhams.

Par ailleurs, les résultats consolidés de Sonasid en 2014  enregistrent le redressement de la filiale Longométal Armatures qui a connu une nette augmentation de son chiffre d’affaires et un résultat net positif.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *