Dar Al Amane, la fenêtre participative de la Société Générale opérationnelle

Dar Al Amane, la fenêtre participative de la Société Générale opérationnelle

Elle articule son activité autour de l’innovation, le partage, l’expertise et la bienveillance

C’est avec 4 agences opérationnelles et une cinquantaine de comptes ouverts que Dar Al Amane démarre aujourd’hui son activité au Maroc. La fenêtre participative de la Société Générale voit officiellement le jour après un démarrage discret datant du 12 septembre dernier. Loin de tout tapage médiatique, le modèle hybride de la Société Générale reliant entre la filiale et la fenêtre a réussi à drainer sa première clientèle à la fois à Casablanca, Marrakech et Agadir. «Les impératifs d’étanchéité imposés par le régulateur et l’exigence que nous nous sommes poséeø sous un angle plus global nous ont amenés à penser un nouveau modèle, à savoir: créer une banque au sein de la banque», explique dans ce sens Mohamed Tahri. Le directeur général en charge du réseau et de la distribution à la Société Générale indique dans ce sens que «tout à Dar  Al Amane a été conçu de façon distincte de ce qui se fait  dans la Société Générale».

«L’adossement à la filiale nous apporte surtout le bénéfice de l’expertise d’une grande banque nationale et internationale», explique-t-il en marge d’une conférence tenue pour annoncer le coup d’envoi de cette nouvelle entité qui se veut également la première fenêtre participative opérationnelle au niveau national. L’idée de ce projet a germé depuis 2013. La conception de Dar Al Amane a suivi une méthodologie rigoureuse conforme aux standards internationaux en vigueur. «Un process qui prend en considération la complexité d’un tel projet évoluant dans un contexte pas encore finalisé», souligne pour sa part Wail Aaminou, directeur général du cabinet Maali ayant accompagné la Société Générale dans la mise en place de sa fenêtre participative.   Dar Al Amane a obtenu l’agrément de la banque centrale le 17 avril 2017. Une décision qui a été publiée dans le Bulletin officiel du 18 mai 2017.

«Depuis cette date nous avons accéléré nos démarches pour ouvrir cette structure dédiée à la finance participative à l’intérieur de la Société Générale», apprend-on de Hounaida Boukhari, directrice générale de Dar Al Amane. La Société Générale est la seule filiale au Maroc à avoir opté pour un réseau dédié à sa fenêtre participative. «Nous n’avons pas des corners à l’intérieur de nos agences classiques mais nous avons investi dans un nouveau réseau d’agences Dar Al Amane», apprend-on de la directrice générale. Une dotation capitalistique d’environ 100 millions de dirhams a été dédiée à ce projet axé sur un système d’information à la pointe de la technologie à l’instar du modèle koweïtien. En termes de perspectives, Dar Al Amane compte se positionner en tant qu’acteur participatif moderne et connecté. La fenêtre porte comme valeur l’innovation, le partage, l’expertise et la bienveillance.

La nouvelle entité est dotée d’une gouvernance dédiée pour assurer une complète indépendance avec l’activité bancaire classique ainsi que d’un système d’information totalement étanche par rapport à celui de la banque classique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *