De bonnes performances pour les entreprises accompagnées par l’ANPME

De bonnes performances pour les entreprises accompagnées par l’ANPME

Une augmentation substantielle de la situation d’affaires des entreprises servies par l’Agence nationale pour la promotion de la Petite et moyenne entreprise (ANPME). C’est ce qui ressort du 7ème «baromètre de la compétitivité des PME» dont les résultats ont été présentés, mardi 13 mars à Casablanca, par le cabinet Sunergia à l’initiative de l’ANPME et l’Agence allemande de coopération technique (GIZ). Ainsi, les PME accompagnées par l’ANPME enregistrent des scores significativement supérieurs à ceux obtenus par le groupe témoin sur la quasi-totalité des indicateurs observés. Il s’agit, dans ce sens, de la situation actuelle d’affaires, l’évolution de l’effectif, de la demande et des ventes, le volume d’experts et d’investissement. De surcroît, 61% des entreprises interrogées prévoient de réaliser un projet de renforcement de leur système d’information au cours du 2éme semestre 2011 ou au début de l’année 2012. De même, 54% des entreprises envisagent, au cours du 2ème semestre 2011 ou en ce début d’année 2012, d’augmenter la capacité de production actuelle. Selon l’étude, ces entreprises constituent une clientèle potentielle à même de renforcer la population d’entreprises bénéficiaires des programmes Imtiaz et Moussanada Tl.
Concernant le regard porté sur les prestations fournies par l’ANPME dans le cadre de ses programmes, les entreprises sondées affichent une bonne perception à cet égard. Avec une note moyenne de 3,98 sur 5, l’ANPME est jugée crédible, moderne et ouverte en termes de communication.  De l’avis de Pierre Lucante, responsable de la GIZ, ces résultats confirment l’utilité de l’engagement de son agence en matière de développement économique durable. «La mise en place de ce baromètre est une démarche courageuse. L’ANPME est la seule institution qui se laisse évaluer par ses clients», a-t-il ajouté. Et d’enchaîner : «Les entreprises accompagnées ont mieux surmonté la crise que celles non accompagnées».
A son tour, Latifa Echihabi, directrice générale de l’ANPME a indiqué : «Ce baromètre est une occasion pour réorienter les actions entreprises au profit des PME et sonder l’appréciation de celles-ci».
Pour information, l’échantillon se compose de 230 entreprises. Les 150 premières entreprises ont participé aux programmes d’appui promus par l’ANPME. Il s’agit du groupe expérimental ou bien des entreprises qui ont été servies par l’Agence. Les 80 autres n’ont jamais été accompagnées et constituent le groupe témoin.
Pour cette 7ème édition, le groupe expérimental pour le contrôle des TPE a été inclus pour la première fois. Dans ce sens, Mme Echihabi a annoncé que la mise en place d’une stratégie exclusivement destinée à la TPE est prévue. «J’espère qu’elle verra le jour rapidement», a-t-elle renchéri.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *