De bonnes perspectives pour les clémentines sans pépins

Le Maroc figure parmi les principaux pays producteurs concernés par cette croissance, indique-t-on au congrès international de l’agrumiculture qui se tient à Agadir.
La production de tangerines devrait progresser en Espagne, en Chine, au Maroc, au Brésil et en Argentine, alors qu’au Japon le secteur devrait continuer de régresser et celui des Etats-Unis va probablement diminuer en raison de la concurrence exercée par les importations et par les autres variétés de fruits, a estimé le représentant de la FAO à ce congrès. La quasi-totalité de la production de cette variété est destinée au marché de produits frais, a-t-il noté.
L’Espagne assure plus de 50 pc des exportations mondiales de tangerines fraîches. Les autres principaux exportateurs sont le Maroc et la Chine, indique un document de l’organisation onusienne remis à la MAP, lors de cette manifestation. Le Maroc, dont la production de tangerines devrait atteindre 555.000 tonnes en 2010, approvisionne surtout le marché intérieur de produits frais, mais exporte également vers l’Europe, le Canada et les Etats-Unis.
S’agissant de la consommation, les tangerines fraîches bénéficient du succès que connaissent certaines variétés de clémentines sans pépins cultivés actuellement en Espagne et au Maroc. Leur consommation s’est considérablement accrue notamment aux Etats-unis au cours des cinq dernières années. La répartition entre consommation à l’état frais et transformation devrait rester inchangée avec plus de 90 % de la production totale destinée au marché des produits frais.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *