De la pratique du E-Banking

E-Banking ? Vous avez dit e-Banking ? Au fait, ça consiste en quoi ? C’est la réaction, avouons-le, naturelle dans un pays où le nombre d’internautes ne dépassent guère les 1% de la population. Plus encore, où le taux de bancarisation atteint difficilement les 30%.
Ces deux pourcentages à eux seuls, au-delà de tout commentaire, renseignent sur la situation de cette nouvelle manière de faire des affaires dans notre pays.
Toutefois, une offre existe, mais elle est le fait des seuls banques dites traditionnelles. On est loin pour l’instant de voir naître une banque on-line totalement virtuelle offrant ses services bancaires uniquement via la toile.
Les banques nationales ont compris que, pour leur cas, vouloir scinder leurs activités entre tout virtuel et off-line est une erreur qu’il ne faut pas commettre puisque les clients souhaitent pouvoir utiliser indifféremment le off-line et le on-line.
En outre, ces banques aux marques bien installées, rassurantes ont tout intérêt à faire jouer la synergie des services on/off-line.
La Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie (BMCI), la filiale nationale du groupe français PNB Paribas, est l’établissement de crédit marocain leader dans le domaine avec un model e-Banking satisfaisant. Orientée principalement vers sa clientèle des particuliers et des entreprises, l’offre des services bancaires sur Internet s’inscrit dans la catégorie des modèles e-Banking service. Le modèle e-Banking tout on-line consiste à effectuer l’ensemble de ses opérations bancaires uniquement via la toile : de l’ouverture d’un compte au paiement de ses achats.
Pour la BMCI, à côté des différents services off-line proposés aux clients, l’offre e-Banking constitue un moyen pour la clientèle d’effectuer des opérations bancaires tout en évitant de devoir faire la queue dans les agences pour ordonner un virement, consulter les informations relatives à leurs comptes, régler des factures de téléphone ou encore demander un chéquier. Pour la banque, qui fait payer pour l’instant ces services proposés via la toile à sa clientèle, le e-Banking est à ces prémisses au Maroc et un potentiel énorme existe. Des efforts considérables restent à fournir pour réussir cette entreprise ardue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *