De nouveaux instruments financiers sont dans le pipe : Bank Assafa, un premier bilan satisfaisant

De nouveaux instruments financiers sont dans le pipe : Bank Assafa, un premier bilan satisfaisant

Les créances Mourabaha se sont élevées à environ 300 millions de dirhams. Les créances sur la clientèle sont, quant à elles, estimées à 14,1 millions de dirhams.

Quelques mois après son démarrage, Bank Assafa, banque participative adossée au Groupe Attijariwafa bank, dresse le bilan de son activité. Un tableau qui semble être encourageant du fait que l’institution bancaire compte à son actif une longue expérience dans le domaine du financement participatif. A fin décembre 2017, Bank Assafa ressort avec un total bilan de l’ordre de 901,25 millions de dirhams. En termes de dépôts, la banque compte un encours de 452 millions de dirhams.

Cette somme a permis de financer les achats de biens acquis pour la Mourabaha. Les créances Mourabaha se sont pour leur part élevées à environ 300 millions de dirhams. Les créances sur la clientèle sont, quant à elles, estimées à 14,1 millions de dirhams. «Nous ne sommes qu’à notre début. Nous sommes en train de construire la banque autour de cinq valeurs déterminées. Bank Assafa a pour vision de devenir la banque participative de référence au Maroc et dans la région, notamment en matière de conformité, de qualité de service et d’impact favorable sur son environnement», souligne Youssef Baghdadi, directeur général de Bank Assafa. Le total trésorerie de la banque dépasse à fin décembre les 500 millions de dirhams. Cette liquidité, faute d’instruments de gestion dédiés, a été placée auprès de la banque centrale. Les représentants de Bank Assafa ont saisi l’occasion pour saluer le démarrage réussi de la banque participative au Maroc dans la mesure où le contexte de ce lancement est caractérisé par un certain nombre d’éléments manquants. Citons entre autres les sukuk, instrument qui va permettre aux banques participatives de lever des fonds et refinancer le côté passif du bilan de ces banques. A cet effet, Bank Assafa s’attend à la concrétisation dans un futur proche des dépôts des investissements que cela soit ceux destinés à la clientèle et les contrats interbancaires. La banque travaillera également sur un instrument nouveau dans la région. Il s’agit de la «Wakala», un instrument de mandat de gestion qui sera donné par un investisseur à un entrepreneur.

Pour rappel, Bank Assafa couvre tout le territoir national et ce à travers les 30 agences opérationnelles. La banque compte à ce jour 100 partenaires et plus de 300 collaborateurs dont 30% sont des femmes. Bank Assafa articule son business model autour de l’innovation et la diversification. Son organisation est à la fois agile, évolutive et réactive.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *