Deauville : une bonne présence marocaine

Deauville : une bonne présence marocaine

Pas de signatures fracassantes, ni d’annonces chocs. Le Top Résa 2005 n’avait pas le cœur à la fête.  Le stand du Maroc quant à lui, reflétant toutes les sensibilités du pays, tous les points de vue, n’a pas dérogé à la règle. Beaucoup de professionnels sont venus, cartables et brochures en main. L’ambiance était aux retrouvailles.
L’événement devait être normalement consacré à la promotion du Maroc.  Mais en marge de l’ouverture, après les embrassades et les retrouvailles, les différents participants ont tenu à rentabiliser leur voyage. Dans ce cadre, le CRT de Marrakech a "pris le choix stratégique d’accompagner le tour operating mais aussi de pousser les niches de croissance comme la remise en forme, le golf et surtout le congrès et l’incentive", a souligné M. Bensouda dans un entretien rapporté par la MAP.  Pour cela, le conseil a distribué plus de 2.000 cadeaux souvenirs sur son stand et lancé son CD-ROM interactif "Marrakech terre des congrès" édité à plus de 5.000 exemplaires et recensant les solutions globales pour toute entreprise se posant des questions sur l’organisation de son séjour dans la cité ocre. Assez présent, aussi, le CRT de Rabat a voulu jouer la carte de la nostagie en présentant la capitale administrative comme une ville aimée des Français.
Parmi les présents, les Conseils régionaux du tourisme de Marrakech et d’Agadir. La ville de Casablanca a brillé par son absence. A noter aussi l’absence de la présidence de la Fédération touristique qui a préféré se concentrer sur la préparation des Assises nationales du tourisme. La distribution des cadeaux et des souvenirs était presque une règle générale, à l’image des bonnets rouges de Fès que les représentants de cette ville ont distribué à tout le monde. Quelques opérateurs ont dressé leur stand : c’est le cas d’Othman Chérif Alami d’Atlas Voyages.
L’Office du Tourisme a quant  à lui offert  un  dîner dans un hôtel Lucien Barrière, l’un des trois établissements de luxe de la  ville de Deauville. Une séance dédiée à des échanges vifs, maroco-marocains,  sur des sujets d’actualité du Maroc, sur les prochaines échéances. Critique classique, la disposition du stand Maroc n’était pas au goût de tout le monde. D’aucuns pointent du doigt l’espace imparti au Royaume: seulement 160 mètres carrés dont 40 mètres carrés à l’actif de Royal Air Maroc. Et ces 40 mètres à l’extérieur de la tante principale ?  Et cette petite table entourée de deux chaises ? «Trop petit, trop petit », entend-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *