Débarquements de la pêche côtière et artisanale : 1,4 milliard DH généré à fin février

Débarquements de la pêche côtière et artisanale : 1,4 milliard DH généré à fin février

L’évaluation de la commercialisation par produit fait ressortir une nette progression des débarquements des algues au moment où les autres produits ont affiché des évolutions disparates.

Bien que leur volume ait accusé une baisse au deuxième mois de l’année, la commercialisation des produits de la pêche côtière et artisanale a généré des recettes en hausse de 5% par rapport à la même période de l’année passée. Les débarquements de la pêche au titre du mois de février ont atteint une valeur d’environ 1,4 milliard de dirhams pour un volume global de 145.180 tonnes, en retrait de 14% comparé à une année plus tôt. C’est ce que l’on peut relever des dernières statistiques de l’Office national des pêches (ONP).

L’essentiel de la valeur générée au deuxième mois de l’année s’est opéré au niveau des ports de l’Atlantique. On constate dans ce sens un montant de 1,27 milliard de dirhams, en amélioration de 6%. Le poids des débarquements dans cette zone portuaire s’est élevé à fin février à 141.092 tonnes contre 163.495 tonnes l’année dernière, soit un repli de 14% en volume.

Au niveau des ports de la Méditerranée, les débarquements ont connu un repli aussi bien en valeur qu’en volume. L’Office national des pêches fait ressortir un volume de 4.088 tonnes pour une valeur de 106,752 millions de dirhams, soit des baisses respectives de l’ordre de 16 et 2%.

L’évaluation de la commercialisation par produit fait ressortir une nette progression des débarquements des algues au moment où les autres produits ont affiché des évolutions disparates. Les débarquements des algues se sont améliorés aussi bien en volume qu’en valeur.

Ainsi, 1.665 tonnes d’algues ont été commercialisées durant les deux premiers mois de l’année. Ce volume, en amélioration de 254%, représente une valeur de l’ordre de 6,57 milliards de dirhams (+229%).

Les débarquements des céphalopodes ont également gagné en valeur.

Cette dernière estimée à 793, 57 millions de dirhams s’est redressée de 14% au moment où le volume de ces débarquements s’est replié de 17%. Toutefois, les débarquements des poissons pélagiques ont chuté de 6% en valeur et de 14% en volume. Il en est de même pour le poisson blanc dont la valeur et le volume ont baissé respectivement de 3 et 13%.

Les débarquements de coquillages n’ont porté à fin février que sur 22 tonnes, soit un montant de 348.000 dirhams. L’office national des pêches relève à cet effet un repli de 96% en volume et de 87% en valeur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *