Débuts difficiles pour le Maxi et le Madex

Annoncée en grande pompe, l’introduction du MASI (qui a remplacé l’IGB) et le MADEX, le 2 janvier laisse perplexes plusieurs analystes. Le premier indice a affiché une baisse de 2,95 %. Idem pour le second (indice des principales valeurs continues) qui a enregistré une perte de l’ordre de 3,9 %. «C’est une baisse attendue » souligne d’emblée un analyste auprès de CFG. Et d’ajouter que « le marché boursier à été soutenu ces dernières semaines. La hausse qu’a connue l’ancien indicateur de la place ne reflète pas la réalité du marché. Un avis partagé chez les responsables de Wafa bourse.
A en juger par leurs propos, la Bourse de Casablanca va certainement subire une correction.
Pour la séance du 2 janvier, le marché a surtout été marqué par une surprenante baisse des volumes. Ainsi, seulement 40,16 millions de DH ont été concrétisés sur le marché central dont 16,1 millions DH ont été drainés par la première capitalisation de la place l’ONA.
Sur les 25 valeurs traitées représentant 81,75 % de la capitalisation boursière, 19 ont enregistré des baisses sensibles variant entre -3 % et -6 %. Même les valeurs les plus liquides n’ont pas échappé a cette correction. Ainsi ONA, SNI, Samir, Managem ainsi que les principales valeurs bancaires (BCM, Wafabank et BMCE) ont également subi des corrections en ce début d’année.
«Les deux nouveaux indices n’ont pas porté chance pour notre place boursière » confient plusieurs petits épargnants. Le MASI qui n’est que l’IGB version relookée.
Par ailleurs, il faut rappeler que l’indice est un outil de mesure qui permet de suivre l’évolution des prix sur une place financière. Ainsi, pour des marchés où les sociétés cotées ont des tailles homogènes, un indice de prix calculé sur la base d’une moyenne arithmétique simple des cours s’avère représentatif. Dans le cas contraire, un indice calculé sur la base d’une moyenne pondérée s’impose pour mieux apprécier l’évolution et la tendance du marché. On parle alors d’indice de capitalisation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *