Déficit commercial: Le gouffre se résorbe de 25 milliards DH à fin mai

Déficit commercial: Le gouffre se résorbe de 25 milliards DH à fin mai

Cette résorption résulte, en effet, du redressement des exportations conjuguées au repli des importations. C’est ce qui ressort des indicateurs préliminaires des échanges extérieurs établis par l’Office des changes.

Les exportations ont gagné sur les cinq premiers mois de l’année près de 5 milliards de dirhams. Elles se sont élevées à 91 milliards de dirhams contre 86 milliards de dirhams une année auparavant. La hausse observée est évaluée à hauteur de 5,8%.

En commentant cette performance, l’Office des changes indique que l’évolution des exportations fait suite à la nette progression des ventes de phosphates et dérivés ayant réalisé un additionnel de 3,3 milliard de dirhams. Les exportations automobiles et agro-alimentaires ont également contribué à cette dynamique réalisant respectivement des gains de l’ordre de 2 milliards de dirhams et 1,9 milliard de dirhams à fin mai.

Cependant, le rythme des importations a connu une décadence. Une baisse de 9,6% a été observée à fin mai faisant ainsi passer la valeur des importations de 170,5 milliards de dirhams à 154,2 milliards de dirhams, perdant ainsi plus de 16,4 milliards de dirhams en une année. Cette baisse est tributaire à la diminution des approvisionnements en produit énergétique qui représente près de 85% de la baisse totale des importations. La facture énergétique dans le total des importations a connu donc une réduction du fait de la baisse des cours sur le marché international.

L’office des changes souligne, toutefois, que la baisse des importations a été atténuée par l’augmentation  de 4% des acquisitions des biens d’équipement, de 2% des demi-produits et de 6,8% des produits bruts.

En termes de flux financiers, les MRE ont vu leurs recettes s’accroître d’environ 1,2 milliard de dirhams. Ainsi, les recettes ont atteint 24,09 milliards de dirhams en hausse de 5,5%. En revanche, les recettes touristiques ont connu un repli de 6,4%, soit 20,37 milliards de dirhams à fin mai contre 21,76 milliards de dirhams une année auparavant. Se référant à l’Office des changes, la balance voyage a dégagé aux cinq premiers mois de l’année en cours un excédent de 15,7 milliards de dirhams au moment où la même période de l’année précédente a connu un excédent de 17 milliards de dirhams.

Il en ressort donc une baisse de 7,8% par rapport au même niveau de l’année précédente. Le flux des investissements directs étrangers (IDE) a connu une nette progression. La hausse est évaluée à 22,8%, soit un total de 11,67 milliards de dirhams générés à fin mai.

Notons que cette progression résulte de la hausse des recettes IDE. Ces dernières se sont améliorées de 19,6% pour atteindre 14,23 milliards de dirhams contre 11,89 milliards de dirhams une année auparavant. Les dépenses IDE ont suivi le même trend. Elles sont passées de 2,38 milliards de dirhams à 2,55 milliards de dirhams, soit une hausse de 7,1% à fin mai.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *