Demande intérieure en 2014 : la tendance positive maintenue

Demande intérieure en 2014 : la tendance positive maintenue

La reprise constatée au niveau des transferts des MRE, progressant de 0,7 % à près de 50 milliards de dirhams (MMDH) ainsi que la création de 141.000 postes d'emplois rémunérés au troisième trimestre de l'année 2014.

Ce sont là autant de facteurs dont la conjugaison a bénéficié à la consommation des ménages, principal levier de la croissance économique nationale, précise la Direction des Etudes et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie et des finances. dans sa note de conjoncture du mois de novembre.



Dans ce contexte, la demande intérieure aurait maintenu une tendance positive en 2014, soutenue par la bonne dynamique des différentes composantes du revenu des ménages.

En outre, les revenus des ménages ruraux auraient bénéficié des résultats relativement bons de la campagne agricole 2013/2014.
Dans le même sillage, l'encours des crédits à la consommation a affiché une reprise significative au cours de cette année, avec une progression de 8,3% , en glissement annuel, à fin septembre 2014.



D'un autre côté, l'effort d'investissement se maintient en 2014, en ligne avec le dynamisme de l'investissement des établissements et entreprises publics, l'accélération des dépenses d'investissement émises au titre du budget de l'Etat à près de 37 MMDH à fin septembre, en hausse de 14,6 % en glissement annuel, la reprise des crédits à l'équipement, progressant de 3,9 pc en glissement annuel et avec la réalisation de plus de 9,5 MMDH de dons, provenant des pays du Golfe, au titre de la même période.



Au niveau des échanges extérieurs, le déficit commercial a marqué un allégement de 5,6 %, en glissement annuel, pour s'établir à près de 159,7 MMDH à fin octobre 2014.

Concernant les autres flux financiers, ils ont été marqués par l'amélioration des transferts des MRE de 0,7 % à 49,8 MMDH et des recettes de voyages de 1 % à 49,9 MMDH. 

En revanche, le flux des IDE s'est replié de 4,4 % à 21 MMDH avec, toutefois, une décélération du rythme de baisse d'un mois à l'autre, suite, notamment, à l'atténuation du rythme de repli des recettes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *