Dépenses du budget général : Les investissements affichent une baisse de 6,2% à fin juillet

Dépenses du budget général : Les investissements affichent une baisse de 6,2% à fin juillet

«La situation des charges et ressources du trésor dégage un déficit budgétaire de 23,6 milliards DH à fin juillet 2012, contre 4,2 milliards DH», c’est ce que souligne le ministère des finances dans le Bulletin mensuel de statistiques des finances publiques. A cet effet, le solde ordinaire négatif constaté, au titre des sept premiers mois de l’année, s’est fixé à 5,6 milliards DH contre un solde positif de 15,1 milliards DH l’année précédente. Dans ce sens, la situation des charges et ressources du trésor affiche une progression des recettes ordinaires de 0,9%. Elles se sont situées à fin juillet 2012 à 116,9 milliards DH. Cette évolution résulte de la hausses des recettes fiscales évaluée à 7% et conjuguée à la baisse des recettes non fiscales de 31,4%. Les dépenses du budget général se sont chiffrées pour leur part de 156,1 milliards DH, en progression de 13,2%. «Cette hausse s’explique par une augmentation de 22,8% des dépenses de fonctionnement conjuguée à une baisse de l’investissement et des charges de la dette budgétisée de 6,2% et 3,8% respectivement», souligne le ministère des finances dans son rapport. Les dépenses d’investissement du budget général se sont établies, pour leur part, à 22,5 milliards DH à fin juillet 2012 contre 24 milliards DH observés durant la même période de l’année passée. Ceci affiche une baisse de 6,2% en glissement annuel.
Les dépenses de fonctionnement ont dépassé le seuil des 110 milliards, dont 55,9 milliards DH ont concerné les traitements et salaires. En effet, les salaires ont grimpé de 13,4%. En expliquant cette progression, le ministère des finances évoque l’impact des recrutements et promotion opérés. Et de préciser que «les salaires servis par le Centre national des traitements (CNT) se sont élevés à 49,1 milliards DH en hausse de 12,2% par rapport à leur niveau à fin juillet 2011». Ceci intervient en raison de l’augmentation de la masse salariale structurelle de 15,3% et de la baisse de 28,8% des rappels, relève-t-on. En outre, les charges de la compensation ont grimpé de 59,1% pour atteindre une valeur de 31,8 milliards DH contre 20 milliards DH observés à fin juillet 2011. S’agissant de la dette intérieure, cette dernière s’est élevée à fin juillet à 342,6 milliards DH. Cet encours affiche une hausse de 8,7% par rapport à son niveau à fin décembre 2011, relève-t-on de la publication du ministère des finances. Et de poursuivre que «ceci s’explique par le recours du trésor au Marché des adjucations pour un montant net de 25 milliards DH contre un recours net de 7 milliards DH un an auparavant».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *