Dernière enquête du HCP : Les patrons déboussolés par la conjoncture

Dernière enquête du HCP : Les patrons déboussolés  par la conjoncture

S’ils voient tous la conjoncture du seuil de leur maison, ce n’est certainement pas la même tant il est vrai qu’ils se font des appréciations différentes de l’évolution de la conjoncture à terme. Echaudés par l’évolution en dents de scie des secteurs-phares de l’économie, désarçonnés par le fait qu’à l’intérieur d’une même branche d’activité les performances sont variables, ils ont sur les perspectives de croissance des avis divergents.
La note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur les résultats des enquêtes de conjoncture relatifs aux réalisations du 4ème trimestre 2012 et aux pronostics pour le 1er trimestre 2013 dit en quoi.
Ainsi, selon les entrepreneurs en BTP, leur activité aurait connu une légère hausse au 4ème trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent.
En fait 45% des patrons pensent que leur activité s’est améliorée, 24% qu’elle est restée stable et 31% qu’elle a baissé.
Pour les tenants de la hausse, celle-ci aurait résulté de l’effet de l’accroissement de l’activité des Travaux publics – (69% des patrons sont convaincus de la hausse et 18% de la baisse)-, conjugué à une quasi-stabilité de l’activité du Bâtiment -(40% des patrons ont indiqué une hausse, 26% une stabilité et 34% une baisse). Léger mieux également pour le secteur manufacturier dont 38% des patrons ont déclaré une hausse et 29% une baisse. En progression au 4ème trimestre, la production du secteur énergétique a été marquée «exclusivement» par une progression de la production du «pétrole raffiné». Ce qui risque de ne pas être le cas cette année. S’agissant du secteur minier, la production aurait connu un léger accroissement au 4ème trimestre 2012 suite, notamment, à l’augmentation de la production des «minerais métalliques».
Au demeurant indique la note, la situation des carnets de commande au terme du 4ème trimestre 2012 a été jugée d’un niveau normal par la majorité des chefs d’entreprises dans le secteur des mines, 62% parmi ceux des industries de transformation, 42% parmi ceux du BTP et 34% parmi ceux du secteur de l’énergie. Ce niveau a été jugé en revanche modeste par 66% des chefs d’entreprises dans le secteur de l’énergie, 54% dans le BTP et 33% dans le secteur des industries de transformation.
La note conclut «que la majorité des entreprises des secteurs des mines et de l’énergie, les 2/3 de ceux du secteur manufacturier et la moitié de ceux du BTP auraient réalisé des investissements en 2012, en particulier dans le remplacement d’une partie du matériel et l’extension de l’activité».
Cependant ces patrons font montre d’une relative tiédeur en ce qui concerne les pronostics pour le 1er trimestre 2013. Ils prévoient une stabilité de l’activité du secteur du Bâtiment et des travaux publics et une quasi-stabilité de la production manufacturière. Par ailleurs, dans le secteur des mines, ils anticipent une hausse de la production qui «s’expliquerait, exclusivement, par une progression des minéraux non métalliques». Prévision de quasi-stabilité aussi en ce qui concerne l’évolution des effectifs de la main-d’œuvre. Sauf dans le secteur de l’énergie où 66% des chefs d’entreprises prévoient une baisse.

Energie : Hausse des effectifs employés au 4ème trimestre 2012

Pour ce qui est de l’emploi, les avis sont également partagés comme ils le sont sur le niveau d’emploi de la capacité de l’appareil de production, lequel semble étroitement lié aux carnets de commande. Le HCP souligne que les effectifs employés par le secteur de l’énergie auraient connu une hausse durant le 4ème trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent. En revanche, une stabilité a été observée au niveau des secteurs du BTP et des industries de transformation.
En effet, 83 % des patrons des industries de transformation et 79 % des opérateurs du BTP déclarent une stabilité au moment où 76 % des chefs d’entreprises déclarent une baisse des effectifs dans le secteur des mines .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *