Des aides financières pour la Grèce

Des aides financières pour la Grèce

Le gouvernement allemand a indiqué qu’il accepterait des aides bilatérales des pays européens à la Grèce, sans préciser si Berlin prendrait part à un tel mécanisme. «Pour des aides de l’UE (à la Grèce), il n’y a pas d’instrument collectif. A l’extrême rigueur, on pourrait donc avoir des aides bilatérales coordonnées, et sur une base volontaire», a déclaré le ministre des Finances Wolfgang Schäuble à l’hebdomadaire Bild am Sonntag. M.Schäuble ajoute qu’Athènes a également la possibilité de demander un prêt au Fonds monétaire international. «La Grèce a par ailleurs légalement la possibilité de bénéficier des aides du FMI», dit-il. Vendredi, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a exhorté les dirigeants des pays de l’UE à approuver «dès que possible» la création d’un mécanisme d’aide à la Grèce, qui serait «constitué d’un système de prêts bilatéraux coordonnés» au sein de la zone euro, sans exclure une contribution financière du Fonds monétaire international (FMI). Il a ainsi mis la pression sur l’Allemagne, qui rechigne jusqu’ici à ce que l’Union européenne intervienne pour soutenir la Grèce qui croule sous les dettes, avant un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE prévu jeudi et vendredi à Bruxelles. La chancelière Angela Merkel a également laissé entendre qu’elle accepterait un mécanisme d’aides bilatérales en dernier recours, tout en estimant que cela n’était pas nécessaire pour l’instant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *