Des échanges régionaux à fructifier

Les travaux de la 1ère session du groupe maghrébin chargé des systèmes d’information sur l’emploi et la formation professionnelle se sont déroulés en mai 2002, à Rabat. Cette rencontre s’est soldée par l’adoption d’une série de mesures visant la promotion de l’emploi dans les pays de cet ensemble.
Les membres du groupe ont recommandé la désignation de correspondants des pays maghrébins, qui seront chargés de l’information sur l’emploi et de la formation professionnelle dans leurs pays respectifs. Ces correspondants auront comme missions la collecte et l’échange d’informations et des résultats d’enquêtes effectuées sur l’emploi dans les cinq pays de I’UMA, ainsi que la publication, chaque année, des statistiques relatives à ce domaine. A moyen-terme, le groupe d’experts maghrébins a décidé l’organisation d’ateliers de travail dans les cinq pays de l’Union.
Un atelier périodique pour l’élaboration d’un guide maghrébin visant l’unification du lexique afférent à la formation professionnelle et à l’emploi est prévu en Mauritanie, tandis qu’un autre atelier sur le guide maghrébin au profit des établissements de la formation professionnelle et de l’emploi aura lieu en Libye.
Les participants se sont penchés également sur la préparation des méthodologies pour la collecte et l’analyse des données relatives au marché de l’emploi et de la formation professionnelle (Maroc), l’élaboration d’une plate-forme pour le lancement d’un site web concernant le marché de l’emploi (Tunisie) et la préparation d’une méthodologie visant la prospection des métiers promeneurs (Algérie).
L’échange des expériences, en matière de promotion de l’emploi et la formation, s’avère cruciale entre les pays de la région en vue de développer leurs capacités dans la gestion des ressources humaines et l’évolution de leur carrières. On attendra alors les résultats.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *