Des efforts qui payent

Aujourd’hui le Maroc : Dans quelles conditions s’est déroulée la négociation du contrat vous liant à Méditelecom ?
Younès El Aynaoui : Lors de la négociation du contrat, mon frère économiste de formation a supervisé l’opération. Nous n’étions pas très gourmands, car auparavant, c’était le désert. Alors quand l’occasion s’est présentée, tout le monde était gagnant. Nous, en premier lieu et puis grâce à mes résultats, le sponsor. C’est ce qui fait avancer la machine : c’est du donnant-donnant. De plus, mon contrat ne m’impose pas des résultats en fin d’année.
Le sponsoring, y avez-vous pensé, dès le début ?
Cela fait pratiquement 12 ans que j’ai commencé ma carrière. Malheureusement il a fallu attendre ces dernières années pour que quelque chose se passe et qu’apparaisse un sponsor. Moi je l’ai toujours dit et j’envisage mal qu’un sport d’un haut niveau de professionnalisme évolue sans sponsor, soit directement lié avec l’athlète ou que en relation avec une fédération. C’est indispensable. Mes parents, qui me tenaient lieu de manager, ont longtemps cherché et pris des contacts. Ce fut difficile dans la mesure où les entreprises marocaines ne croyaient pas qu’un marocain pouvait avoir du succès dans le tennis, elles se dirigeaient plutôt vers le football ou d’autres sports.
Espérons que cette porte soit ouverte pour qu’elle puisse donner le ton à d’autres entreprises, pour faire confiance à des joueurs de tennis.
Peut-on parler de contraintes résultant de cette mise en relation ?
Au contraire, ce ne sont pas des contraintes. On se sent comme responsable. En fin de compte, il faut bien faire car il y a des gens derrière nous. On n’est plus tout seul. Le tennis est un sport individuel et parfois on a l’impression qu’on ne joue que pour soi et puis celà peut-être comparé à la coupe Davis, je joue pour mon pays. Et puis là, je joue pour mon sponsor, pour donner une bonne image et un résultat. Et puis les contraintes pour ma part, c’est porter un badge, faire des pubs. Je crois que c’est quelque chose de nouveau et d’intéressant à la fois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *