Des lignes aériennes pour booster les échanges touristiques avec la Chine

Des lignes aériennes pour booster les échanges touristiques avec la Chine

100.000 touristes en 2017 et 500.000 à l’horizon 2020

L’engouement des touristes chinois pour la destination Maroc n’est plus à démontrer. Depuis la suppression du visa pour les ressortissants chinois en juin 2016, le flux des arrivées en provenance de ce marché s’est multiplié par dix.

En seulement dix-huit mois, 100.000 touristes chinois ont visité le Maroc contre 10.000 visiteurs auparavant. Ce chiffre est appelé à croître de manière spectaculaire les prochaines années. Il devrait atteindre à l’horizon 2020 environ 500.000 touristes voire plus. Un objectif facile à atteindre par le département de Mohamed Sajid et ses partenaires, à leur tête l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et la Confédération nationale du tourisme (CNT). «Le tourisme chinois a connu un bond extraordinaire ces dernières années. Il a été particulièrement fulgurant après la décision royale d’annuler le visa pour les ressortissants chinois. Ce qui nous a permis d’atteindre une performance de 240% à fin 2017», indique Mohamed Sajid, ministre du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale lors d’un point de presse tenu en marge du Forum Maroc-Chine pour le tourisme organisé, jeudi 1er février, par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), en collaboration avec la Fédération mondiale des villes touristiques (WTCF). Même constat a été fait par Li Li, ambassadeur de la Chine au Maroc, qui s’est, pour sa part, réjoui du redressement de la demande touristique chinoise au Maroc, et ce en dépit d’un bon nombre de freins toujours existants.

En effet, l’ensemble des acteurs du tourisme national est appelé à renforcer ses actions pour s’aligner à la croissance de ce marché considéré comme étant le premier émetteur de touristes au niveau mondial.

Le ministre de tutelle a, à cet effet, invité les professionnels à déployer tous les moyens nécessaires pour assurer une meilleure pénétration de ce marché et satisfaire les exigences des touristes chinois. Plusieurs leviers ont été identifiés dans ce sens. L’aérien ressort en premier. L’urgence étant d’ouvrir des lignes directes reliant le Maroc à la République populaire de Chine. 

Un objectif qui, selon M. Sajid, devrait être inscrit parmi les priorités du plan de développement de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc.

Entre-temps, les discussions sont en cours avec trois compagnies chinoises pour d’éventuelles liaisons aériennes entre les deux pays. Le digital est également l’un des leviers indispensables qui boosteront les échanges touristiques maroco-chinois. Bien que la Chine durcisse encore sa restriction d’Internet, les opérateurs marocains examinent la possibilité de passer via des hébergeurs chinois garantissant ainsi à la destination Maroc une meilleure visibilité.

La formation est également l’un des défis à relever. Les engagements pris lors du Forum tendent à améliorer la qualité des services aussi bien pour les Chinois que pour les autres touristes étrangers. Les promesses portent également autour de la formation de guide touristique parlant le mandarin facilitant l’échange avec les touristes de l’Empire du Milieu.   

81% des touristes satisfaits de l’accueil et du service

Face à l’intérêt manifesté par les touristes chinois au Maroc, l’observatoire du tourisme a élaboré au cours de l’année 2017 une fiche détaillée de ce marché . Une analyse qui porte essentiellement sur les motivations et les habitudes des touristes chinois. Il ressort de cette étude que 74% des touristes chinois interrogés étaient satisfaits à très satisfaits de leur séjour au Maroc. A cet effet,  81% des touristes sont satisfaits à très satisfaits de l’accueil et du service au niveau des structures d’hébergement et 82% sont aussi satisfaits à très satisfaits de la diversité de l’offre de loisirs et animations. En termes de frais, il s’est avéré que les dépenses moyennes des chinois sont nettement supérieures à celles des touristes étrangers de séjour, soit 264 MDH. D’après l’observatoire du tourisme, un touriste chinois dépense environ 867 dirhams par nuit et par personne contre une dépense moyenne de 695,4 DH pour les touristes étrangers de séjour. Notons que la moitié des touristes chinois interrogés a préféré visiter les bâtiments, lieux historiques, parcs et jardins. Les  plus jeunes d’entre eux s’intéressent davantage au patrimoine culturel immatériel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *