Des mesures pour soutenir les agriculteurs

Des mesures pour soutenir les agriculteurs

Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a pris, sur la base de la situation générale de la campagne agricole actuelle et des prévisions de la production, une série de mesures visant à soutenir le revenu des agriculteurs et atténuer l’impact de la faiblesse des précipitations dans certaines régions, a affirmé le ministre de tutelle, Aziz Akhannouch.
En réponse à une question sur les résultats de la campagne agricole 2007-2008 à la Chambre des conseillers, le ministre a précisé que ces mesures portent sur la commercialisation de la production céréalière, l’assurance agricole, la protection du cheptel dans les régions affectées et la préparation des semences pour la prochaine campagne agricole. S’agissant de la commercialisation des céréales, M. Akhannouch a indiqué que son département a adopté un prix référentiel de production estimé à 300 Dirhams le quintal, soit une hausse de 20% par rapport à la campagne précédente, expliquant que ce prix prend en considération la conjoncture internationale du marché et la hausse des coûts de la production, particulièrement les engrais. Le ministère a mis en place une prime de stockage fixée à 1 dH le Quintal pour chaque quinze jours au profit des établissements de stockage des céréales pour les quantités acquises avant septembre 2008, a ajouté le ministre. Le département a instauré un soutien forfaitaire de 40 DH/Ql afin de maintenir le prix du blé lors de la livraison aux minoteries à 260 DH/Ql, ce qui permettra la stabilité du prix de la farine de luxe à 350 DH/Ql et du pain ordinaire à 1,20 DH l’unité et garantira une protection douanière suffisante de la production nationale, a-t-il noté.
Concernant l’assurance agricole, la superficie assurée au cours de la campagne actuelle est de 152.000 Ha (51% de la superficie programmée) au profit de 8.658 affiliés, soit une hausse de 41% par rapport à la campagne précédente, a souligné M. Akhannouch. Il a affirmé que son département est en train de prendre les mesures nécessaires pour rembourser les agriculteurs adhérents et que les premières estimations révèlent que le taux global des remboursements peut atteindre 160 millions de dirhams. En ce qui concerne la protection du cheptel dans les zones affectées, le ministre a indiqué qu’un programme d’urgence est en voie de préparation et vise à venir en aide aux éleveurs dans les régions de Chaouia-Ouardigha, de Tansift et du sud-ouest qui connaît un manque de fourrages, ajoutant que le coût de ce programme qui sera présenté au gouvernement atteint 94 millions de dirhams. Ce programme est axé sur la distribution de 600.000 quintaux de fourrages composés subventionnés à
220 DH/Ql, l’amélioration des pâturages par la plantation d’arbustes pastoraux dans 2000 Ha, la réalisation, l’entretien et l’équipement de 81 points d’eau ainsi que la vaccination de 12 millions de têtes d’ovins, de caprins et de camélidés contre les intoxications intestinales et les maladies parasitaires, a précisé M. Akhannouch. S’agissant des semences, il a affirmé que le ministère a pris plusieurs mesures, notamment l’extension des superficies destinées au bail à 50.000 Ha, la révision du système des prix et de subvention en consacrant 125 millions de dirhams à la préservation des prix de vente de semences à 30% par rapport aux céréales normales, l’augmentation des avances payées aux locataires de 200 à 300 DH/Ql et le renforcement de la capacité de stockage, de tamisage et de traitement. Concernant les résultats de la campagne agricole actuelle, le ministre a indiqué que malgré le déficit de la pluviométrie, qui a atteint 27% par rapport à une année normale, et la chaleur excessive enregistrée fin mars et début avril, la pluviométrie de cette campagne s’est caractérisée par une bonne répartition dans le temps permettant de dépasser certaines périodes sensibles à la croissance des cultures dans la plupart des zones agricoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *