Des métiers prometteurs

Le secteur des NTIC est celui qui offre les plus belles perspectives d’emploi ou de changement. Ceci, non seulement parce qu’il est en train de révolutionner le monde de l’entreprise et du travail étant devenu une partie intégrante de toutes les structures, mais parce qu’il est un métier en pleine définition. Les métiers liés aux technologies de l’information et de la communication sont nombreux et assez mal définis les uns par rapport aux autres. Un chef de projet pourra animer un forum, et un concepteur graphiste programmer en HTML. Les profils polyvalents sont d’ailleurs très solllicités. Il n’existe pas de formation spécifique car, actuellement, c’est le type d’application qui définit les besoins. Pour travailler dans la création, il vaut mieux posséder un diplôme d’arts appliqués.
Par contre, le poste de chef de projet est réservé aux lauréats des grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs. Autre originalité : les NTIC sont souvent un accident de parcours, une passion qui pousse à se former soi-même.
Résultat, des dizaines de nouveaux profils naissent chaque jour et la tendance n’est pas prête à marquer à coup de frein. Bien au contraire, de nouvelles utilisations sont innovées presque quotidiennement et les entreprises dites traditionnelles migrent de plus en plus sur Internet. Autant dire que le potentiel est immense est on est tout juste au début.
Chez nous l’exemple le plus connu de ces nouveaux métiers est incontestablement le webmester.
Cependant, il existe d’autres métiers qui se veulent de plus en plus spécialisés au point de se constituer en corps distincts pour plus de visibilité et pour le bonheur des chefs d’entreprises qui semblent déboussolés au sein de cette nébuleuse.
Il en est ainsi des consultants et experts Internet. Ces derniers se chargent de l’élaboration des stratégies de commercialisation sur le net et une présentation adéquate des produits de l’entreprise. De quoi ouvrir des vannes intarissables pour les entrepreneurs qui ne jurent plus que par la globalisation des échanges et la conquête de nouvelles niches avec un minimum de dépenses. Les compétences dans ce domaine sont encore rares mais présentes chez les consultants et experts Internet. D’une manière générale, on distingue deux profils. L’un se présente comme le spécialiste en communication marketing. C’est lui qui aide l’entreprise à mettre sous forme graphique et textuelle ses informations stratégiques : « le consultant ». L’autre se présente comme le « spécialiste technique » du réseau.
Parmi les autres métiers identifiés figure celui de la création et de la conception. Ce corps de métiers regroupe les concepteur-graphiste multimédia (ergonomie fonctionnelle des sites, réalisation des pages HTML), modeleur-graphiste 3D et animateur 3D, spécialiste du son. Tous ces différents métiers se retrouvent en SSII ou en agence de communication. Ce sont les « créatifs » qui forgent l’identité d’un site web ce que l’on appelle le « look and feel ». Le chef de projet s’assure de la prise en compte des desiderata des clients et de la bonne marche du projet web souvent avec des méthodes adaptées au réseau.
Cependant, un site web n’attire l’internaute, une seconde ou une troisième fois, que si il est animé. Le contenu d’un site, l’information, les images, les sons mais aussi les promotions marchandes doivent varier d’une visite à l’autre. De même les forums de discussion doivent être animés, c’est-à-dire relancés, modérés… C’est là qu’intervient le webmester qui est considéré comme « l’homme orchestre » d’un site. Disposez d’une équipe regroupant ces différents profils au sein de votre entreprise et vous voilà parti pour la conquête du monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *