Des opérateurs économiques allemands en prospection à Tanger

Présidée par Horst Siedentopf, consul honoraire du Royaume à Hambourg, une délégation d’hommes d’affaires allemands s’est rendue à Tanger dans le cadre de la deuxième rencontre d’affaires de l’Organisation euro-méditerranéen pour la coopération et le développement (EMA) tenue, le 15 février dans la ville du détroit. Organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Tanger en collaboration avec le Centre régional d’investissement (CRI), cette manifestation s’assigne pour objectif principal de promouvoir «les projets de partenariat et de coopération entre les opérateurs économiques des deux parties après le succès de la première rencontre tenue à Tanger», selon les organisateurs. Ouvrant les travaux de cette deuxième rencontre, Mouad Idrissi, vice-président de la CCIS de Tanger a mis la lumière sur les opportunités et les potentialités d’investissement dont regorge la région  de Tanger- Tétouan,  notamment le port Tanger Med, le  projet de reconversion du port de la ville, et les diverses zones franches et industrielles, en plus des autres atouts très considérables qui lui confèrent une position très privilégiée, étant un carrefour international de premier choix des investisseurs nationaux et étrangers. «Les opérateurs économiques des deux pays doivent concentrer actuellement leurs activités dans les domaines vitaux comme la confection, le câblage, la chaussure et les biens alimentaires, l’industrie automobile, et énergies renouvelables… », a-t-il affirmé, faisant remarquer que «les produits allemands bénéficient au Maroc d’une excellente image de marque, tels que les voitures particulières, les poids lourds, les machines-outils et les produits électroménagers». De son côté, M. Siedentopf a évoqué les points communs liant Hambourg à la région de Tanger-Tétouan, qui se distinguent toutes les deux par la performance de leurs petites et moyennes entreprises et la diversité de leurs secteurs producteurs (énergies renouvelables, l’industrie alimentaire et l’industrie automobile, services portuaires …). «Cette ressemblance peut constituer un motif pour le démarrage des programmes de coopération communs entre les entreprises marocaines et leurs homologues allemandes, et que le renforcement des échanges économiques entre les deux régions peut contribuer au renforcement des relations entre les deux pays en général», a-t-il dit. Les membres de la délégation allemande et des opérateurs économiques marocains ont procédé, à cette occasion, à échanger les informations, l’expérience et l’expertise à l’exploration et la prospection de nouveaux  marchés et des projets de partenariat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *