Des outils au service des exportateurs

L’Agence américaine pour le Développement international (USAID) et le centre du commerce international (CCI), organe des Nations unies basé à Genève et oeuvrant pour le développement du commerce international pour les pays en développement, viennent de mettre en place deux outils pour accompagner les exportateurs. Il s’agit de «TradeMap USAID» et «Product Map», guides virtuels pour l’entreprise à l’export. Le lancement de ces deux outils au Maroc a eu lieu à Rabat les 30 et 31 mars.
A l’occasion, une session de formation a été organisée au profit des réseaux d’appui au commerce, avec une présentation détaillée des outils TradeMap et Product Map, accompagnée d’exercices pratiques. Présents lors du lancement, le ministre du Commerce extérieur et le directeur de l’USAID ont souligné l’importance de ce projet pour les entreprises marocaines.
Ces deux outils d’analyse fournissent des informations précises sur la commercialisation de 5 300 familles de produits, définis aux niveaux 2, 4 et 6 chiffres du système harmonisé (SH). Plus de 180 pays et territoires sont passés au crible, ainsi que 41 groupes de pays. Les statistiques de TradeMap comprennent des informations basiques. C’est l’une des plus grandes bases de données du monde sur le commerce. Chaque pays figurant dans la liste est présenté avec des informations détaillées, des indications sur la performance à l’exportation, la demande internationale, les marchés alternatifs et le positionnement des concurrents selon une perspective : produit et pays. Pour un produit donné, les logiciels peuvent identifier les principaux pays exportateurs, ainsi que le positionnement dans différents marchés.
Par exemple, l’exportateur marocain de filets et chair de poisson qui veut prospecter le Royaume-Uni saura qu’il devra faire face à des barrières non tarifaires, tout ayant en tête l’idée que l’accord préférentiel pour le Maroc est nul pour ce marché. En revanche, vu les accords de libre-échange conclus avec le Maroc, le même produit a plus de chances outre-Atlantique. Avec 138 000 tonnes, les USA attirent 45% des importations mondiales de ce produit, devant l’Allemagne, la France, l’Italie. Les renseignements, régulièrement mis à jour par le biais de la CCI et de l’USAID, permettent à l’entreprise d’élaborer une stratégie commerciale pour un marché considéré, de peaufiner son plan marketing à l’export et d’évaluer ses chances.
L’assistance aux exportateurs comporte aussi des informations sur les barrières tarifaires et non tarifaires, la réglementation commerciale des pays, les mesures anti-dumping, les interdictions, les tarifs ad valorem. Les deux logiciels passent en revue les exportations marocaines, en renseignant sur les voies et moyens de diversifier les exportations, les principaux concurrents sur les marchés étrangers, les performances des produits marocains… Cette expérience a été menée dans divers pays comme les Emirats arabe unis, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Brésil. Avec l’ouverture des marchés et l’abaissement des barrières tarifaires, de tels outils, orientés vers l’information et l’analyse de marché, sont indispensables pour la maîtrise d’un environnement international de plus en plus concurrentiel. Les deux logiciels sont accessibles en ligne, gratuitement, pour les entreprises et les institutions et associations d’appui au commerce, grâce à la subvention de l’USAID.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *