Des prêts de 7 milliards DH de la Banque africaine de développement au Maroc

Des prêts de 7 milliards DH de la Banque africaine de développement au Maroc

Près de 7 milliards de dirhams est le total de la contribution de la Banque africaine de développement (BAD) en faveur du Maroc. Ce montant fut l’objet de trois accords de prêt et de garantie et un accord de don octroyés à la fois pour l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et le ministère de l’économie et des finances. «La signature de ces trois nouveaux accords renforcent le positionnement de la BAD et sa place comme premier bailleur de fonds du Maroc notamment dans les secteurs de l’eau, de l’énergie et de la gouvernance», a souligné Amani Abou-Zeid , représentante résidente de la BAD, en marge de la cérémonie de signature de ces conventions , tenue mercredi 19 décembre à Rabat et à laquelle ont pris part Nizar Baraka, ministre de l’économie et des finances, Idriss Azami Al Idrissi, ministre délégué chargé du budget et Ali Fassi Fihri, directeur général de l’ONEE. Mme Abou–Zeid a par ailleurs indiqué que «le niveau d’engagement de la BAD au Maroc est un indicateur éloquent du dynamisme et de l’exemplarité de la coopération entre la banque et le Royaume du Maroc, de la convergence des efforts et des attentes dans les secteurs stratégiques pour le développement national». Les accords de prêt et de garantie ont concerné trois segments énergétiques. Un choix qui, selon Ali Fassi Fihri, coincide avec «la mise en œuvre de la politique gouvernementale défendant les projets structurants visant la généralisation de l’accès à l’electricité et à l’eau potable et la finalisation des programmes nationaux en cours». Ainsi, 5,1 milliards de dirhams ont été consacrés pour le programme intégré éolien, hydraulique et électrification rurale. Inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique du Maroc, ce programme permettra également l’électrification de près de 3.000 villages, soit 86.000 ménages et le développement d’activités socio-économiques dans le milieu rural tout en contribuant à la préservation de l’environnement et au développement des activités génératrices de revenus. De même, 1,7 milliard de dirhams a été octroyé pour la mise en œuvre du projet d’approvisionnement en eau de la région de Marrakech. Les objectifs de ce projet tendent à approvisionner en eau potable environ 2 millions d’habitants ( dont plus d’un millieu en milieu rural) de la région de Marrakech-Tansift-Al Haouz , et ce à partir de 2017. Il a pour objet également la satisfaction des besoins en eau potable et eau industrielle de la région jusqu’à l’horizon 2030 moyennant la mobilisation des eaux de surface à partir du barrage Al Massira. Notons que le Maroc a atteint un niveau record en termes de prêts avec la BAD. Selon Nizar Baraka, ces encours ont dépassé les 905 millions d’euros ce qui traduit la confiance de la BAD en la capacité de remboursement du Royaume . Le ministre souligne, également, que ce partenariat reflète l’importance des relations de coopération qu’entretient le Maroc avec cette institution financière, faisant ainsi du Maroc le premier bénéficiaire des prêts de la BAD en Afrique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *