Des problèmes pour Air Algérie en Arabie Saoudite

«La saison du Hadj risque d’être compromise». C’est sous ce titre alarmant que le quotidien algérien Le Maghreb a annoncé que les autorités saoudiennes ne leur facilitent pas la tâche. Invité de l’émission radio «Forum d’El Bahdja», Abdelwahid Bouabdallah, P-dg de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, n’a pas mâché ses mots.
«Les autorités saoudiennes ne nous facilitent pas la tâche, bien au contraire elles nous compliquent les procédures et les pèlerins algériens doivent prendre en considération cela. Les autorités saoudiennes reviennent sur leurs décisions à la dernière minute. Elles ne respectent pas leurs engagements et cela risque de compromettre la saison du Hadj. C’est une déclaration d’hostilité. On essaye de mettre les bâtons dans les roues. Nous devons nous soumettre aux exigences des Saoudiens pour que nos hadjis effectuent dans de bonnes conditions leur pèlerinage», a indique le P-dg d’ Air Algérie. Cette année, les autorités saoudiennes ont décidé d’utiliser les aéroports de Jijel, Béjaïa, Chlef et Tébessa pour cette saison du Haj. Selon le Maghreb, Air Algérie avait auparavant droit à 15 aéroports, mais pour cette saison, le nombre est revu à la hausse, soit 19 aéroports répartis sur le territoire national qui seront mis à la disposition des pélérins. Il reste à souhaiter maintenant que les autorités saoudiennes ne s’opposent pas à délivrer les autorisations d’atterrissage et allègent les procédures, selon la même source. Air Algérie a obtenu 300 voyages, mais à ce jour seulement 86 voyages ont été autorisés.
Et les autorités saoudiennes rajoutent les fréquences de jour en jour, ce qui n’arrange pas les autorités algériennes, parce que la programmation et l’organisation ne peuvent pas se faire à la dernière minute, estime l’invité de l’émission, se plaint le P-dg d’Air Algérie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *