Des réunions fructueuses sur invitation de l’ANRT

Des réunions fructueuses sur invitation de l’ANRT

C’était une réussite. La 20ème réunion du Groupe arabe permanent de gestion du spectre des fréquences (Arab Spectrum Management Group : ASMG) a tenu ses promesses. Ouverts le 22 août à Rabat sur invitation de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), les travaux de l’ASMG se sont clôturés jeudi dernier sur une note de satisfaction générale. En ce sens, les participants ont salué la qualité de l’organisation de cette rencontre et ont adressé leurs vifs remerciements au Maroc et à l’ANRT pour son hospitalité, mais également pour avoir permis aux pays, sociétés et organisations participants, issus de différents horizons, d’échanger leurs points de vue sur le futur des télécommunications et de rapprocher leurs positions pour la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications de 2015.

En ce sens, l’ASMG qui est l’organe du Conseil des ministres arabes des télécommunications et des technologies de l’information de la Ligue arabe, qui se charge des questions techniques relatives aux radiocommunications et à l’harmonisation de l’exploitation du spectre des fréquences au sein des pays arabes, a eu droit à un programme très chargé. Ses travaux se sont notamment focalisés sur la préparation de la prochaine Conférence mondiale sur les radiocommunications de l’UIT (CMR-15), qui se tiendra à Genève du 2 au 27 novembre 2015. De même, ces travaux ont permis l’adoption de contributions arabes communes sur plusieurs sujets à l’ordre du jour de la future Conférence. En gros, les discussions lors de cet important événement ont porté essentiellement sur trois points. Il s’agit des bandes de fréquences additionnelles pour l’exploitation des futures générations des réseaux mobiles large bande, de l’attribution des nouvelles bandes de fréquences pour les systèmes de télécommunications par satellite et de la question du suivi des vols civils à l’échelle mondiale.

Notons que 162 responsables représentant 15 pays ont participé à cette réunion. Il s’agit de représentants de l’Algérie, de l’Arabie Saoudite, du Bahreïn, de Djibouti, de l’Egypte, des Emirats Arabes Unis, de la Jordanie, du Koweït, du Liban, du Maroc, de la Mauritanie, de la Tunisie, d’Oman, du Qatar et du Soudan. Etaient également présents des représentants du secrétariat technique du Conseil des ministres arabes de l’information et des télécommunications, du Bureau régional de l’Union internationale des télécommunications, du Bureau technique des télécommunications, du Conseil de coopération des états arabes du Golfe, de l’Union arabe de radiodiffusion ainsi que du Bureau de radiocommunication et d’Arabsat. De même, les deux dernières journées de la réunion ont connu la participation des autres Groupes régionaux. La Conférence européenne des postes et télécommunications (CEPT), la Inter-American telecommunication commission (CITEL), la Regional commonwealth in the field of communications (RCC) et le Groupe Afrique ont présenté leurs positions sur les différents sujets de la CMR-15 en vue de les rapprocher.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *