Deux programmes de développement voient le jour à Dakhla et Guelmim

Deux programmes de développement voient le jour à Dakhla et Guelmim

La dynamique économique à Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun se confirme. Deux programmes de développement voient le jour dans les deux régions concrétisant ainsi le nouveau modèle économique des provinces du Sud dont le coût s’élève à 77 milliards DH.

 

Rien qu’à Dakhla-Oued Eddahab, le projet de développement porte sur un investissement de 17,75 milliards DH dont 6,6 milliards DH alloués par l’Etat. Le programme prévoit ainsi la réalisation de sept programmes structurants. L’accent sera mis sur la valorisation des produits de la pêche et le développement de l’aquaculture. Ces deux volets totalisent un investissement de 4 milliards DH dont 2,8 milliards DH pour l’aquaculture et 1,2 milliard DH pour les produits de la pêche. Pour un investissement de 1,3 milliard DH, la région de Dakhla connaîtra la construction d’une station de dessalement d’eau de mer à des fins agricoles d’une capacité de 100.000 m3/jour.

Aussi, un pôle éco-touristique sera construit nécessitant ainsi un budget de 581 millions DH. La protection des écosystèmes nécessitera un investissement de 116 millions  DH. Elle se fera à travers la revitalisation des forêts locales, la lutte contre la désertification, la mise en place de ceintures vertes, et la conservation de la diversité biologique.
Les programmes structurants  de la région portent également sur la réalisation du port «Dakhla Atlantique» (6 milliards DH), le raccordement de la ville de Dakhla au réseau national d’électricité (1,7 milliard DH), ainsi que la création d’un musée dédié à la valorisation du patrimoine des provinces du Sud (100 millions DH).

Au niveau de Guelmim-Oued Noun, les investissements prévus dans la région portent sur une enveloppe de 11,93 milliards DH, dont 5,5 milliards DH alloués par l’Etat. Ce modèle de développement régional est axé sur huit objectifs principaux.

Citons, entre autres, le développement de l’agriculture solidaire dont le financement est estimé à 810 millions DH. La promotion de l’écotourisme en valorisant le potentiel naturel, culturel et écologique de la région nécessitera une enveloppe de  971 millions DH, tandis que le budget de la  création d’emplois et l’appui à l’initiative privée s’articulera autour de 161 millions DH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *