Deux services pour le prix d’un !!!!

Deux services pour le prix d’un !!!!

Cà se discute ! on peut s’entendre… Voici cette semaine une table marrakchie qui vient d’ouvrir…  à laquelle je joindrai pour info ! une autre maison appartenant la même famille à Casablanca .

LE KOSYBAR
Place des Ferblantiers  Mellah
Marrakech
Sincèrement nous aurions aimé ne pas être seul, ce soir là dans ce Riad-restaurant charmant, qui avant d’être racheté par la famille Zniber (les Celliers de  Meknès pour un de ses fils) avait connu des jours “mornes” reconnaissons-le, sous l’enseigne de Dar Mimouna…
Sis à la place des Ferblantiers, charmante placette restaurée avec goût, mais couvert d’immondices le soir où nous y sommes allés (en prime cet “eucalyptus” multi-centenaire qui venait d’être élagué et dont les branches jonchaient le sol)… Levez le nez du côté du Palais et vous pourrez admirer des couples de cigognes nichant aux faîtes !
Restaurant intimiste, la configuration d’un Riad se prête bien à cet exercice de style et le décorateur s’en est donné à cœur joie dans les tons sombres  “couleur mode chocolat”, avec cette cour intérieure autour de laquelle les différentes pièces sont ordonnées en salle de restaurant de 10 à 15 couverts chacune… rez-de-chaussé bar, piano – de queue, belle cave à vin vitrée présentant les vins de “la maison”-on l’espère-!  cave à cigares !!!
A la lecture d’une carte concise – enfin – (6 entrées, 4 poissons, 4 viandes, 5 desserts) la cause pourrait être entendue, notre chef se serait-il enfin creusé la cervelle et sortirait-il des sentiers battus ? – médaillons épais de lotte poélée meunière velouté de mousseux aux épices douces – tagine de congre aux échalotes et aux raisins secs – filet de bœuf piqué d’olives et de sauge jus corsé infusé – poitrine de poulette fourrée sous la peau ragoût de cuisses aux échalotes confites –
Notre choix s’arrêta  sur les entrées, à un assortiment de salades marocaines en fait 5 variétés moulées à la cuillère à potage en quantité indigente, un mille-feuilles d’aubergine bon mais facturé 110 DH (formidable rapport qualité-prix pour le restaurateur), côté plats principaux, un excellent pavé de saumon exactement cuit à la cuisson demandée, 1 filet de loup sans peur ni reproche accompagné de légumes oignons glacés et légumes verts, un surprenant rôti d’agneau “Wellington” tagliatelle de légumes au thym,  la pâte emballant l’agneau parfaite et croustillante, l’agneau à l’intérieur fondant (très certainement préparé à l’avance et congelé mais bien  apprêté – ce n’est pas tout de congeler encore faut-il savoir décongeler – bravo !).
Crème brûlée à la vanille excellente et bien parfumée !
Rayon carte des vins “le grand écart “, vous pourrez me rétorquer que c’est souvent le cordonnier le plus mal chaussé ? …  Pas de Gris de Guerouane ce soir là, en rupture…  et le Vvin du Bistrot Rose  dernièrement commercialisé par les Celliers de Meknès, demandé à la place…  servi chaud!
Service en salle un rien “out” dans la série” à la parisienne “revenu de tout !
Le Kosybar, une cuisine somme toute bigrement courageuse… Un brin opportuniste , un chouia novateur ! Pour un résultat qui mériterait une visite de la vôtre.
Comptez 300/350 DH par personne
PS : Voyez aussi du côté de Casablanca, même propriétaire !
Restaurant Matisse.
Quartier Gauthier – à côté du Trica-
Belle salle très tendance , apurée là aussi dans les couleurs sombres…
Tables noires “zen” éclairage à découpe…
J’y reviens plus longuement lorsque j’y aurai été diner!

NEWS
Ouverture à Marrakech
Le Paradais des Iles derrière l’Hôtel Marrakech.
Spécialités réunionnaises , le petit frére d’une affaire installée à Lorient.

• Pandore

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *