Développement de la microfinance au Maroc : Le ministère de l’économie et des finances veut renforcer l’inclusion financière

Développement de la microfinance au Maroc : Le ministère de l’économie et des finances veut renforcer l’inclusion financière

Le projet de développement de la microfinance au Maroc avance progressivement. En effet, le ministère de l’économie et des finances compte procéder à la réalisation d’un système de cartographie de l’inclusion financière et une enquête sur les habitudes de paiement des consommateurs.

Pour y parvenir, il a lancé récemment deux appels à manifestation d’intérêt dont l’échéance est fixée au 22 décembre 2017. Dans le détail, le MEF explique que le gouvernement a reçu un don de 4,9 millions de dollars des États-Unis sur les ressources du Fonds de transition, émanant du partenariat de Deauville. L’objectif étant de financer le projet de développement de la microfinance au Maroc. Ainsi, une partie du montant de ce don est destinée au paiement au titre du contrat pour les services d’un cabinet de consultants et de bureau d’études. A ce stade, le système de cartographie de l’inclusion financière doit être en mesure de présenter au niveau de la carte du pays les données recueillies par les régulateurs du secteur financier, les données socio-économiques et démographiques à la disposition entre autres du Haut-Commissariat au Plan, des crédits bureaux et de l’observatoire de la TPME. Ce dispositif doit également fournir des outils qui analysent l’impact des paramètres socio-économiques sur l’inclusion financière.

La finalité derrière ce projet sera aussi de permettre aux acteurs du secteur financier de mieux orienter leur politique en mettant à leur disposition cet outil de mesure d’impact. Concernant les composantes de ce projet, le ministère précise qu’il se focalise sur le renforcement de l’infrastructure des marchés, l’innovation des produits et les sources de financement pour la microfinance. Il s’appuie également sur le renforcement des cadres institutionnel, juridique, réglementaire, fiscal de la microfinance ainsi que sa gouvernance. De son côté, l’enquête relative aux habitudes de paiement des consommateurs «Payment Diary Survey» vise, entre autres, à identifier les comportements de paiement du public, mesurer les disparités et comprendre leur origine. A cet égard, le ministère souligne que cette initiative intervient à la veille de la mise en œuvre de la solution nationale de «Mobile Payment» et devra donc analyser les changements qui impactent l’utilisation des moyens de paiement dans les années à venir. De plus, elle permettra d’anticiper les différents facteurs de risque.

En termes de chiffres, les résultats du «Payment Diary Survey» serviront de référence pour l’évaluation de l’impact de la mise en œuvre d’une solution Mobile sur l’usage et les habitudes de paiement et de gestion de cash par les différents segments de la population, précise la même source. Dans cette perspective, le ministère de l’économie et des finances ambitionne de promouvoir des plates-formes communes et de nouveaux produits en faveur des Associations de micro-crédit (AMC) dans le but d’améliorer leur efficacité. A travers ce projet, le ministère veut également renforcer et diversifier les sources de financement en soutenant les activités qui contribuent à assurer la viabilité financière à moyen et à long termes de ces AMC. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *