Développer une offre nationale «Maroc Export»

Pour le Centre marocain de promotion des exportations (CMPE), 2009 est une année charnière. Dans l’attente des résultats de l’étude de la Stratégie nationale de développement et de promotion des exportations, le CMPE se penche durant cette année sur une déclinaison de cette stratégie en plans d’actions opérationnels, une communication axée sur le «Branding» de l’offre nationale «Maroc Export» ainsi que la mise à disposition de moyens humains et financiers pour contribuer avec efficacité à la promotion de l’offre exportable marocaine.
Ainsi, l’approche qui serait privilégiée pour l’année 2009 s’articule autour de six axes.
D’abord, il y a la recherche de synergie avec les autres opérateurs intervenant dans le commerce extérieur et l’institutionnalisation du partenariat public-privé avec les fédérations et associations professionnelles. Il y a aussi l’appui et l’accompagnement à l’export des secteurs industriels et des services à fort potentiel de croissance, ce qu’on appelle désormais «les Métiers mondiaux du Maroc». Il est également question de concentration de l’effort de promotion sur les marchés prioritaires en vue de l’amélioration des parts de marché du Maroc, à même d’avoir une incidence sensible sur la balance commerciale et un fort impact sur les exportations marocaines. Le quatrième axe est relatif à l’exploitation efficiente des possibilités offertes par les accords de libre-échange conclus par le Maroc. Le cinquième axe concerne la consolidation des actions d’envergure pour la promotion des exportations sur les plates-formes adaptées à l’offre marocaine (grands salons professionnels, foires, etc.). Et enfin, il y a l’obligation de retour sur investissement des actions promotionnelles, avec la mise en place d’outils fiables de contrôle de la performance, avec un management «objective oriented». La mise en œuvre de cette approche promotionnelle sera axée sur quatre volets principaux. Il s’agit des salons spécialisés et les foires multisectorielles, des missions B to B, d’une communication institutionnelle et sectorielle en plus d’activités d’appui en amont et transversales. Par secteur, les actions pour l’agro-industrie, le textile et le cuir concerneront particulièrement des marchés de l’Europe et des Etats-Unis d’Amérique. Le secteur électrique cible essentiellement les marchés de proximité de l’UMA et de l’Afrique de l’Ouest (Sénégal et Côte d’Ivoire). Le secteur de l’électronique bénéficiera d’une action en France. Les secteurs des IMME et du BTP seront concernés par des actions en France et au Sénégal. Pour le secteur de l’équipement automobile, les marchés ciblés sont ceux de l’Union européenne, notamment la France et l’Espagne. L’aéronautique, nouveau secteur à l’export, cible deux activités promotionnelles concernant le marché français. Pour le secteur des TIC, ses activités promotionnelles organisées par l’APEBI avec l’appui technique du CMPE sont orientées vers différents marchés en Europe, en Afrique et dans les pays l’UMA.
Le Centre se chargera de deux actions en France. Le secteur du marbre vise le marché russe dans le cadre de la diversification de ses marchés. Le secteur pharmaceutique bénéficiera de l’organisation de la participation à un forum international et exposition dédiés au secteur en Côte d’Ivoire.
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *