Digital, développement des marchés émergents et consolidation du tourisme interne : Les trois priorités de l’ONMT

Digital, développement des marchés émergents et consolidation du tourisme interne : Les trois priorités de l’ONMT

«Le tourisme se porte bien, la conjoncture est positive, ce qui place notre industrie dans une bonne perspective de développement».

C’est en ces termes que Adel El Fakir, directeur général de l’Office national marocain du tourisme, (ONMT), a donné un avant-goût du plan d’action de l’Office au titre des deux prochaines années. Acteur principal de la commercialisation de la destination Maroc, l’Office est résolu plus que jamais à comprendre les attentes des éventuels touristes en vue de consolider le positionnement de la destination Maroc sur l’échiquier international. Pour ce faire, les équipes de Adel El Fakir se sont fixée trois grandes priorités. Le plan d’action dévoilé capitalisera sur les atouts de l’Office ainsi que sur l’expertise avérée des ressources qui ont développé au fil des ans un réel savoir-faire en matière de promotion.

«Le plan d’action 2019 s’articulera autour de deux missions principales, à savoir marqueter et commercialiser la marque touristique Maroc en utilisant des moyens innovants permettant de faire face à la concurrence régionale et mondiale», apprend-on des représentants de l’Office. Et d’ajouter : «Le plan d’action 2019 ambitionne de mettre en œuvre une dynamique de renouveau dans l’objectif d’aboutir à court et à moyen termes à une transformation profonde de l’Office, tout en maintenant l’accélération des plans et chantiers en cours, ceci en parfaite concertation avec ses différents partenaires».

Le premier engagement pris est de réussir le revirement digital. Il s’agit en effet d’un chantier. Le directeur général de l’ONMT a partagé dans ce sens l’ambition de mettre en œuvre un certain nombre d’actions structurelles en s’appuyant sur une analyse constante des données (data et big data). Un préalable qui, selon les membres de l’Office, se veut indispensable à l’adoption d’une stratégie marketing plus pointue et mieux affinée. «Cette analyse permettra la flexibilité et la réactivité nécessaires dans ce secteur mondialement très compétitif», apprend-on dans ce sens. Parmi les priorités figure également la promotion du tourisme interne.

Les Marocains du monde ne seront pas en reste puisque qu’une campagne leur sera également dédiée leur permettant de savourer davantage les atouts touristiques du Maroc. L’Office entend par ailleurs renforcer son positionnement sur les marchés émetteurs classiques et de cibler d’autres émergents. Citons à cet effet le marché américain qui, selon M. El Fakir, est un marché très porteur en valeur pour le Maroc. Le marché chinois est également dans le viseur. L’ONMT entend concentrer ses efforts sur Shanghai et Pékin où des liaisons aériennes seront ouvertes avec le Maroc. Pour réussir ce pari, l’Office prévoit une présence agressive sur les réseaux sociaux chinois et porte le défi de s’adapter au mode de consommation des centaines de millions de visiteurs chinois, notamment en ce qui concerne le développement de nouveaux canaux de paiement au niveau des infrastructures hôtelières. Rappelons que depuis la suppression de visa entre les deux pays, le Maroc accueille davantage de touristes chinois qui ne cessent de démontrer leur engouement pour notre destination avec une préférence particulière pour deux villes, à savoir Chaouen et Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *