Diversité de cultures : Le Maroc est un excellent laboratoire

Diversité de cultures : Le Maroc est un excellent laboratoire

Entretien avec Ronan de Hercé, directeur de Syngenta Maroc

ALM : Syngenta figure parmi les entreprises participantes à la 13ème édition du SIAM. Quel message portez-vous à travers cette présence?

Ronan de Hercé : Notre message principal consiste à affirmer le parfait alignement de notre «Good Growth Plan» avec les orientations stratégiques du Plan Maroc Vert. Syngenta a annoncé en 2013 le lancement du «Good Growth Plan», une initiative à l’échelle  mondiale à travers laquelle notre société a pris 6 engagements forts, tangibles et dont les performances sont auditées annuellement via des observateurs externes et objectifs. Parmi ces engagements figurent ceux d’améliorer la condition des petits producteurs et de rendre les cultures plus efficientes, tout en préservant la biodiversité et en protégeant les opérateurs. Au-delà des intentions, la mise en œuvre de chacun de ces chantiers illustre parfaitement l’alignement de nos activités avec le Plan Maroc Vert. Notre portefeuille de solutions innovantes se décline en effet par filière et est acheminé au plus près du terrain via un réseau de distribution régional, le tout accompagné par nos équipes d’ingénieurs et techniciens spécialisés. Il ne fait aucun doute que ces éléments participent de la modernisation de l’agriculture marocaine en maintenant une attention particulière aux bénéfices que les petits exploitants tireront de cette révolution.

Votre mission est de promouvoir une agriculture saine et durable. Par quel biais ?

Le Good Growth Plan décrit plus haut est notre outil majeur et nous sommes convaincus qu’il nous aide au quotidien à faire avancer l’agriculture marocaine dans cette direction. Il est utile de rappeler que Syngenta est une société multinationale riche de 28.000 employés qui recherche, développe et commercialise des innovations dans les domaines de la semence et de la protection des plantes, au service d’une agriculture toujours plus en ligne avec les besoins des consommateurs, la préservation de l’environnement et la protection des opérateurs. A l’échelle du continent africain, ce sont plus de 30.000 personnes qui travaillent sur plus de 50 pays, avec ce même objectif qui est la devise de notre société : «Libérer le potentiel des plantes».  Notre filiale Marocaine regroupe 50 employés, en charge du déploiement technique de la commercialisation de nos technologies dans les deux domaines distincts que sont la protection des plantes et les semences. Une structure parallèle en charge de la recherche développement et de la production de semences de maraichage emploie également plus de 200 personnes dans la région du Souss.

Vous travaillez en Afrique et au Moyen-Orient depuis plus d’un demi-siècle. Quelle place occupe le Maroc dans votre portefeuille client ?

Le Maroc tient une place absolument essentielle dans le portefeuille de Syngenta en Afrique et Moyen-Orient. J’en soulignerais deux aspects essentiels.  Le premier tient à la nature même du marché agricole marocain, qui affiche une réelle diversité. Diversité de cultures, de sols, de niveau d’expertise entre les producteurs, et autres. En cela, le Maroc constitue un excellent laboratoire pour celui qui veut y investir, et c’est notre cas. De par sa situation géographique stratégique, le Maroc présente également tous les atouts du hub, point d’entrée vers les pays du Nord-Ouest africain et même au-delà. Cela concorde parfaitement avec les nouveaux modèles que notre société cherche à mettre en place, mettant en avant le principe de proximité. Il s’agit pour nous désormais de fonctionner en clusters qui sauront s’appuyer sur les pays «hub» forts, sûrs et où les compétences existent. Le Maroc est l’un d’entre eux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *