Doukkala-Abda à l’honneur pour la 2ème année: Lancement de la campagne nationale agricole 2016-2017

Doukkala-Abda à l’honneur pour la 2ème année: Lancement de la campagne nationale agricole 2016-2017

L’optimisme gagne l’ensemble des producteurs et agriculteurs nationaux qui ont choisi de se réunir en masse dans la province d’El Jadida pour un démarrage agricole fructueux.

Doukkala-Abda confirme encore une fois son positionnement en tant que pôle d’excellence du développement agraire. Après avoir affiché une bonne performance agricole, le département de l’agriculture et de la pêche maritime a choisi pour la deuxième année consécutive cette région pour lancer la campagne agricole 2016-2017. Le coup d’envoi, prévu ce mercredi, se veut de bon augure puisque le Maroc s’apprête à accueillir les premières précipitations après une année «météorologiquement» difficile. L’optimisme gagne l’ensemble des producteurs et agriculteurs nationaux qui ont choisi de se réunir en masse dans la province d’El Jadida pour un démarrage agricole fructueux. A l’ordre du jour de ce lancement, la présentation du projet de sauvegarde de la zone côtière de Chtouka. Il s’agit d’une bande de 1 à 3 kilomètres de long entre Azemmour et Bir Jdid.

«Cette zone, autrefois maraîchère, a été abandonnée ces dernières années par les agriculteurs pour différentes raisons dont la qualité de l’eau utilisée dans la culture. D’où l’urgence de la revaloriser. Nous nous sommes inspirés d’un projet à Agadir qui illustre clairement l’engagement de l’Etat à développer la production agricole dans une optique de partenariat public-privé», explique à ALM Abderrahmane Naili, directeur régional de l’agriculture à Casablanca-Settat. Ledit projet porte sur un investissement de 360 millions de dirhams visant l’installation d’une station de pompage, un réseau de distribution ainsi qu’une expropriation. Les équipements internes de la parcelle concernent, pour leur part, la mise en place d’un réseau d’irrigation en goutte-à-goutte de 3.200 hectares, soit un investissement de l’ordre de 20 millions de dirhams. «Nous avons établi un contrat de bail de 30 ans avec la société Doukkala des eaux qui conduira la réalisation du projet et son exploitation. Le projet sera opérationnel d’ici fin 2017», souligne M. Naili.

Ciblant 500 producteurs, le projet consiste en la dotation en eau des parcelles maraîchères. L’alimentation du périmètre se fera à partir du barrage El Hansali-Al Massira sur l’oued Oum Er Rbiâ avec une dotation annuelle de 15 millions de mètres cubes. Le prix de vente de l’eau d’irrigation sera d’environ 1,30 dirham le mètre cube.

Le démarrage de la campagne agricole est également marqué par le lancement d’une opération du semis direct des céréales à Doukkala-Abda. Selon le directeur régional de l’agriculture à Casablanca-Settat, le semis direct des céréales a donné des résultats extraordinaires dans les zones bour préservant les cultures en temps de sècheresse. Le programme relatif au semis direct dans la région concernera une superficie de 8.000 hectares.

Notons que Doukkala-Abda démarre la campagne agricole sous le signe de la nouveauté. Cela s’illustre par les mesures engagées pour capitaliser sur les réalisations précédentes. L’accent a été porté essentiellement sur la betterave sucrière qui vient d’afficher une production record estimée à 235.000 tonnes contre 187.000 tonnes une année auparavant. Pour maîtriser ce rendement, la direction régionale de l’agriculture a décidé d’éviter les arrachages tardifs en réduisant le programme de culture de 1.000 hectares, soit 16.000 hectares à cultiver cette année contre 17.000 hectares la campagne précédente. Dans une optique d’anticipation, les agriculteurs de la région ont d’ores et déjà entamé leurs implantations. Les services concernés recensent 7.500 hectares implantés, soit environ 50% du programme fixé pour la campagne agricole 2016-2017. S’agissant de la culture céréalière, la majorité des terrains de la région est labourée. Les attentes des agriculteurs sont grandes dans ce sens, mais elles restent toutefois tributaires de conditions météorologiques.

Plan d’investissement agricole 2017-2023: Ce que prévoit la région Casablanca–Settat

agricultureDe gros projets agricoles sont dans le pipe dans la région de Casablanca–Settat. S’agissant du pilier I, un investissement de 7,4 milliards de dirhams est prévu portant sur 60 projets, soit une superficie de 207.700 hectares. Ces projets ciblant à terme 107.745 agriculteurs concernent essentiellement l’agrégation et l’intensification de la production pour les filières de céréales, de maraîchage, de viandes rouges, du lait et des viandes de volailles. De même, 34 projets sont programmés dans le cadre du pilier II.

L’investissement prévisionnel est de 253 millions de dirhams. Ces projets portent sur la reconversion des céréales en zones marginales en arboriculture fruitière et l’intensification de la production des produits du terroir.

La superficie identifiée est de 30.420 hectares pour un effectif de 20.365 agriculteurs. La période 2017-2023 connaîtra également la réalisation de 4 projets transverses et structurants, et ce pour une enveloppe de 4 milliards de dirhams. Il s’agit de la reconversion des systèmes d’irrigation, l’aménagement hydro agricole et l’aménagement foncier.

betterave

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *