Doukkala : Déficit pluviométrique

La campagne agricole 2000/01 s’est déroulée dans des conditions peu favorables. En effet, les précipitations enregistrées (231,6 mm) se sont caractérisées par une mauvaise répartition dans le temps et ont accusé un déficit jusqu’à atteindre 27% par rapport aux relevés d’une campagne moyenne.
Cette situation a fortement affecté les productions agricoles en zones « Bour ». Dans les secteurs irrigués et en raison du niveau assez bas de la réserve du barrage Al Massira observé en début de campagne (le taux de remplissage est de 33% correspondant à une réserve de 933 millions mètres cubes la veille de la campagne agricole 2000/01), il a été convenu d’accorder au titre de cette campagne la priorité aux cultures d’automne notamment la betterave à sucre, les céréales et les fourrages. La faiblesse des précipitations enregistrées au début de la campagne a entraîné une forte consommation à partir du barrage. Aussi, et malgré la mise en eau de la première tranche du Haut Service, la dotation en eau pour l’irrigation d’une superficie de 7500 ha a été fixée à 500 mm3. Cette dotation n’atteint même pas le niveau normal (550 mm3) pour l’irrigation du périmètre Bas Service (60.000 ha).
Au début du cycle de la campagne agricole 2001/02, les conditions climatiques qu’a connues le périmètre Doukkala-Abda ont accusé un déficit pluviométrique assez accentué avec un cumul à peine de 13 mm du début septembre à fin novembre 2001, soit un déficit de 84% par rapport à la moyenne (82%). Les deux dernières décades de décembre ont connu, des précipitations plus importantes voire exceptionnelles et particulièrement au cours de l’averse survenue les 23 et 24 décembre 2001. Ce qui a porté la hauteur de précipitation globale durant ce mois à 200 mm.
Le début de la campagne 2001/02 s’est caractérisé également par une mauvaise répartition des pluies et par un déficit très accentué, surtout pendant les mois d’octobre et de novembre qui coïncident avec les semis des cultures d’automne, et une absence quasi-totale des précipitations observée au cours du mois d’octobre 2001. Le cumul total des précipitations enregistrées du 1/9/2001 au 30/12/2001 est de 213 mm. Cette situation représente un dépassement de 52%. Soit 58 mm par rapport à la campagne 2000/2001 (158 mm)et de 37% (soit 73 mm) par rapport à la moyenne pluriannuelle pour la même période (140 mm).
Ainsi, les précipitations au cours de la seule averse des 23 et 24 décembre 2001 représentent presque la moitié de la totalité des précipitations enregistrées au cours du mois de décembre 2001(200 mm)et 45% du cumul de celles enregistrées depuis le début de la campagne agricole. Il est à signaler aussi que plus de 50 mm des précipitations survenues lors de l’averse du 23 ont été enregistrées en deux heures seulement. Ce qui a entraîné, malheureusement de forts ruissellements d’eau et des inondations par endroits dans la zone d’action de l’Office Régional de mise en Valeur Agricole de Doukkala (ORMVAD).
Les apports enregistrés entre le 21 décembre 2001 et le 10 janvier 2002 ne sont que de l’ordre de 75 mm3. Maintenant que les précipitations sont assez importantes, on ne peut qu’être optimistes !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *