Driss Benali n est plus : Un éminent économiste nous quitte

Driss Benali n est plus : Un éminent économiste nous quitte

Une étoile s’est éteinte. Éminent économiste, analyste hors pair et homme complet, Driss Benali n’est plus. Décédé dimanche 3 février à Marrakech des suites d’une longue maladie, à l’âge de 69 ans, Benali n’est plus à présenter. Il sera conduit à son dernier repos aujourd’hui mardi 5 février et ses obsèques se dérouleront au cimetière Chouhada à Rabat.
Habitué des médias, universitaire brillant et fervent acteur associatif, il a toujours été respecté pour ses opinions très directes et objectives et ses analyses sans détour des questions économiques et sociales et ses analyses exhaustives de différentes questions économiques et sociales. D’un parcours exemplaire, Feu Driss Benali a grandi à Rabat entre les quartiers Diour Jamaâ et Akkari, berceau de la lutte nationale lors du protectorat. Orphelin de père à l’âge de deux ans seulement, ce sont sa mère et ses grands-parents paternels qui vont assurer son éducation. Il va intégrer le lycée Moulay Youssef à Rabat, et clôturera ses études au Maroc par une année au lycée Belkhatib à Tanger avant de partir en France pour poursuivre ses études.  Titulaire d’un Bac français, il choisit de faire des études universitaires en économie à Grenoble. Fraîchement diplômé, il revient au Maroc puisqu’il n’imaginait tout simplement pas sa vie loin de son pays natal. Il avait déclaré à ce sujet que sa principale motivation a toujours été de «donner un sens à sa vie et d’apporter sa contribution à la société». Et c’est là qu’il commence une carrière professionnelle des plus riches. Et en commentaire il avait souligné: «j’ai commencé par des études commerciales puis l’expertise comptable, mais tout cela ne m’avait pas vraiment emballé. Mais l’économie, oui!». Ainsi, il a débuté son parcours professionnel à la Faculté Hassan II de Casablanca avant de rejoindre l’Université Mohammed V à Rabat.
En trente ans d’exercice en université, ce sont des générations de cadres et de décideurs qui ont eu l’occasion de partager son savoir et son expérience fruit de sa stature d’économiste qui sort des sentiers battus pour donner son avis sur les grandes problématiques de l’économie. Père d’un fils unique, le défunt était professeur à l’université Mohammed V de Rabat, spécialiste du Maghreb, consultant national et international et président de la commission d’aide à la production cinématographique. Il est aussi l’un des fondateurs de l’association Maghreb Plus et un grand auteur.
Il a publié une série de livres et d’écrits, dont «Développement et transition vers l’économie du marché», «Commerce Nord-Sud», «Analyser les relations Nord-Sud» et «économie du développement».  Puisse Dieu l’accueillir en Sa sainte miséricorde. «Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *