Driss Benhima confirme… Royal Air Maroc : Un envol sans perturbations

Driss Benhima confirme… Royal Air Maroc : Un envol sans perturbations

Royal Air Maroc a atteint l’ensemble des objectifs de son contrat-programme avec l’état. Ainsi, la compagnie a réussi à renforcer sa compétitivité et sa performance avec des coûts inférieurs à ceux des compagnies concurrentes, avec toutefois une qualité de service des grandes compagnies régulières.

C’est ce qu’a annoncé hier, lundi 20 octobre à Rabat, le président-directeur général du Groupe, Driss Benhima, lors d’une présentation devant la Commission des infrastructures, de l’énergie et des mines, sous le thème «Royal Air Maroc: mutation vers une entreprise compétitive et performante».

Pour lui, cela a été possible grâce à la réduction des effectifs RAM et à l’amélioration de la productivité, à la restructuration du réseau, l’optimisation de la flotte, à la réduction des coûts, à l’amélioration de la qualité de service ainsi qu’à la gouvernance et à la cession d’actifs qui ne rentrent pas dans le cœur de métier du groupe.

Dans ce sens, grâce aux deux opérations de départ, les ratios de productivité du personnel se sont nettement améliorés et la masse salariale du personnel au sol a enregistré une baisse de 34% par rapport à 2011. «Le ratio Effectif-Avion est passé de 100 employés par avion en 2011 à 62 à fin août 2014 et ce, malgré la réduction de sa flotte de 8 avions par rapport à 2011», a souligné M. Benhima.

Et de poursuivre : «Quant à l’optimisation de la flotte, la RAM a retiré, conformément aux engagements du contrat-programme, les 10 avions propriété du Groupe qui ne sont pas homogènes avec sa flotte, ce qui a contribué à améliorer la disponibilité technique des avions. Et sur le front financier, le Groupe a réduit ses charges courantes de fonctionnement de 18% grâce notamment aux plans de rationalisation interne».

Par ailleurs, la compagnie nationale a réussi à redresser la tendance de trafic et de son chiffre d’affaires, tout en améliorant le coefficient de remplissage de ses avions et en maîtrisant ses coûts unitaires, a assuré M. Benhima. «À fin août 2014, le trafic de la RAM a progressé de 6%, avec un coefficient de remplissage établi à 76%, en hausse de 3%. Pour sa part, le chiffre d’affaires a augmenté de 9%», a indiqué M. Benhima.

Pour lui, ce bilan a été réalisé en dépit d’une conjoncture difficile marquée notamment par une offre de la concurrence la plus importante depuis la signature de l’Open Sky. Dans ce sens, le trafic international de la RAM sur le Maroc a enregistré des variations progressives par rapport à 2013 dépassant ainsi pour la première fois en avril 2014 l’évolution du trafic international de la concurrence avec une hausse de 10% pour la RAM contre 6% pour la concurrence.

C’est ainsi que le chiffre d’affaires ventes à distance a poursuivi une croissance soutenue. Il a été multiplié par 9 en 7 ans, a poursuivi M. Benhima, qui a précisé que le nombre de visiteurs est passé de 2,5 millions en 2006 à 18 millions. Quant au chiffre d’affaires réalisé par le biais d’internet, il constitue 25% du chiffre d’affaires global, a-t-il ajouté.

À ce titre, la compagnie a transporté durant la saison d’été 1,86 million de passagers, alors que le mois d’août a battu le record de trafic enregistré en un mois avec près de 773.000 passagers, soit une moyenne d’un peu plus de 24.000 passagers par jour.

«De ce fait, inscrivant sa stratégie conformément aux orientations royales, la RAM a renforcé son action de développement dans le continent, à travers notamment l’augmentation de l’offre sur l’Afrique et l’ouverture de nouvelles lignes (Abuja, N’Djamena)», a assuré M. Benhima.

Pour lui, l’amélioration de la structure du réseau sur les destinations africaines, ainsi que le réaménagement et le renforcement du programme de vols pour les destinations africaines (Conakry, Libreville et Bamako, Accra ) s’inscrivent aussi dans cette dynamique développée par la compagnie qui emploie aujourd’hui un personnel de bord multiculturel, a ajouté M. Benhima. «Le trafic en Afrique subsaharienne enregistre une évolution positive à 2 chiffres depuis janvier 2014 pour atteindre 17% à fin août 2014», a souligné M. Benhima.

Et de poursuivre : «la tournée de SM le Roi en Afrique en mars 2014 a eu un impact considérable sur les déplacements aériens entre le continent et en particulier les pays visités par le Souverain et le Maroc. Ainsi, la progression du nombre de passagers transportés an Afrique subsaharienne est passée de 8% sur la période novembre 2013 février 2014 à 34% sur la période mars-mai 2014».

Avec MAP
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *