Du côté de chez Skhirat plage

Du côté de chez Skhirat plage

Tiens tiens … bonne nouvelle pour certaines belles âmes portées sur la censure à géométrie variable qui vont être contentes d’apprendre que je modifie mes centres d’intérêt et dirige mes pas côté balnéaire ! «Tous aux abris» donc pourront-ils asséner ! 
Pour raison d’été seulement qu’on se rassure dans les chaumières de la capitale du Sud… A l’heure du bilan à mi-année , 70% de papiers positifs et 30% de papiers négatifs!
Nos lecteurs qui me font l’amitié de lire mes pochades et supporter mes coups de cœur ont dû aussi remarquer que d’une année sur l’autre, je reviens sur les lieux de mes crimes supposés! Bien souvent je redresse la barre , bien souvent aussi et malheureusement l’établissement que j’avais critiqué est passé entre temps à la trappe! La dure loi du marché…
Bref, passons aux choses sérieuses, aujourd’hui, l’Atlantic Club, sur la côtière entre Rabat et Bouznika. Sur l’emplacement du club de tennis tenu par Rita où la bonne moitié de Rabat venait s’y encanailler à l’époque , l’autre moitié allant du côté de la plage des Nations à Bouknadel. Après un gros lifting donc , l’ Atlantic Club ouvre ses portes courant juillet 2002… L’endroit se mérite toujours , il faut emprunter le chemin des écoliers , passer devant notre cher Amphitrite des années 70/80 où nous y avons tous laissé quelques beaux souvenirs , le temps d’y laisser couler quelques larmes de dépit … Et filer grand vent côté gauche !
Sophia et Fettah tiennent «la» belle table de la station balnéaire de Skhirat Plage contre vents et marées qui contrairement à Témara tente de garder ce côté «standing Deauville». Un ensemble restaurant-bar-piscine-grill dans les notes sobres très mode actuelle chocolat , prune & pastel … dans la série «bon chic , bon genre» sans effet de manches.
La terrasse jouxtant le restaurant lorgne vers la piscine à débordement où la belle humeur est distillée chaque jour à travers une carte courte et concise qui propose des produits frais … ce n’est pas à proprement parler «donné» côté tarif ; la situation et le décor justifient parfois l’inflation des factures ! soutenu par un personnel compétent tiré à 4 épingles … Au pupitre en cuisine le chef tient la baguette d’une carte réussie et sans complication , il faut dire qu’à force de se faire «massacrer» dans certains endroits balnéaires sous couvert de nouveautés ! il est agréable de retrouver des repères sérieux ! La crème de légumes «façon gaspacho» , un clin d’œil sympa aux longues soirées chaudes (composé tout bêtement de concombres épépinés et de yaourt nature , essayez!)… ce tout banal «mixed grill» copieux et servi avec une garniture de légumes tout simplement frais. Vous garderez en mémoire cette assiette de poissons aux couleurs de la marée livrés le matin même par le «haj» poissonnier qui livrait l’ amphitrite en son temps et dont le fils «Hassan» après apprentissage exerce ses talents à l’ Atlantic Club !  c’est dire que l’on garde les bonnes habitudes, le sens du «vrai» et du «bon» et du solide…
En été soirée musicale à thème qui devrait réveiller on l’espère «la belle endormie» je veux parler de Skhirat Plage , nous sommes loin de la folie des années précitées ou les «cabanons» sur plage en planches de bois brutes accueillaient les grandes familles r’baties là aussi , en toute simplicité ! où l’on savait faire la «chouille» sans complexe autour d’une grillade de poissons pêchés dans l’après-midi…
Comptez 250/300 DH vin compris.

• Pandore

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *