Du nouveau au Jnan Palace

Du nouveau au Jnan Palace

Un nouveau directeur général au Jnan Palace Fès
Dans le cadre de la politique de redéploiement et de mobilité des ressources humaines de Sogatour Hôtels & Resorts, filiale de la CDG, il a été procédé mercredi 15 juin 2005 à l’installation d’un nouveau directeur général à l’hôtel Jnan Palace. Karim Amine Sentici succède ainsi à Mohammed Farid Lahlou, appelé à rejoindre le siège où il est nommé directeur des Opérations et du Developpement de la Chaîne.
Rappelons que M. Farid Lahlou avait occupé la fonction de directeur Général adjoint puis celle de directeur général de l’hôtel Jnan Palace du 15 janvier 1991 au 15 juin 2005.
Pour sa part, M. Sentici est lauréat de l’Ecole hôtelière de Bruxelles (CERIA) et a successivement travaillé en tant que directeur Maroc pour les chaînes Meridien, Hyatt, Sofitel, occupant de février 2003 au 6 juin 2005, la direction générale au pilotage des opérations et des nouveaux projets de développement de Sogatour.

Mohamed Daha prend les rênes du Crown Palace Casablanca
Après avoir claqué la porte de la nouvelle chaîne Le Mirage, Mohamed Daha n’aura pas resté longtemps inactif. Cet ancien des enseignes Hyatt et Sofitel, est désormais à la tête du Crown Palace Casablanca.
L’ex- Holiday Inn a-t-il en enfin trouvé le bon cheval ?

Les guides de Marrakech n’arrivent pas à s’entendre
Comme pressenti, l’ARAGTMM n’a pas pu régler les différends qui la minent de l’intérieur.
L’assemblée générale ordinaire tenue le 11 juin 2005 a confirmé toute la détermination des partisans et adversaires de Jamal Saadi à ne pas céder d’un pouce. D’où la suspension des débats décidés par les autorités de la ville.

L’expérience de Marrakech à la loupe des opérateurs ghanéens
Une délégation de la Fédération nationale du tourisme ghanéenne sera à Marrakech, le 17 juin,   dans le cadre de la convention signée entre les deux pays pour des échanges dans le domaine touristique.  Les professionnels de part et d’autre, tenteront d’asseoir les axes de partenariat et d’échanges.
Contrairement au Sénégal, dont les professionnels étaient à Marrakech il y a une semaine, le pays de Kwame Nkrumah n’est pas très connu sur la scène touristique internationale.

La Plage blanche intéresse les Espagnols
C’est plutôt la Plage blanche qui intéresse les opérateurs touristiques de Las Palmas et non Taghazout.
En raison de sa proximité avec les îles espagnoles, la sixième station Azur suscite beaucoup d’intérêt chez les voisins ibères. Un intérêt qui devrait se refléter dans l’appel d’offres qui sera lancé après celui de Taghazout.

Fadesa se tourne vers Tanger City Center
Le consortium conduit par l’opérateur espagnol Fadesa et le groupe Anjoca a été retenu pour mener des négociations avec la Société nationale d’aménagement de la baie de Tanger (la SNABT) en vue de la réalisation du projet Tanger City Center.
En stand-by actuellement, le consortium conduit par  Martin Cassillas, arrivé en deuxième position, reprendrait le relais des pourparlers au cas où les négociations entre la SNABT et Fadesa n’aboutiraient pas. Le groupe immobilier espagnol pourrait mettre dans le lot jusqu’à 980 millions de dirhams.

Réélection en  vue  à la FNIH
L’élection d’un nouveau bureau au Conseil d’administration de la FNIH, le 17 juin, n’en finit pas d’alimenter des hypothèses dans le monde de l’hôtellerie.
Finalement, l’assemblée générale se déroula dans la sérénité. Et si tout se passe comme prévu, Abderrahim Oumani devra être reconduit dans ses fonctions de président de la FNIH. Pressenti pour ce poste, Kamal Bensouda ne serait finalement pas dans la course.

Opération de charme “Maroc” au Japon 
Une campagne destinée à promouvoir les investissements, le commerce et le tourisme du Maroc dans les régions nipponnes de Kyushu et Chogoku a été organisée du 6 au 10 juin courant, indique un communiqué de l’ambassade du Maroc à Tokyo. Cette campagne a été initiée par l’ambassade et le Commissariat général de l’Exposition Universelle d’Aichi 2005 en collaboration avec le bureau de l’ONUDI (L’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel) au Japon et le bureau du ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (METI) de Kyushu.

Le Centre de balnéothérapie d’El Jadida en marche
Il n’y aura pas de temps mort pour l’institut de balnéothérapie d’El Jadida. Les travaux sont déjà bien engagés à la date d’inauguration, le 7 juin 2005.
Pour rappel, il s’agit d’un investissement de 16 millions de dirhams, piloté par CDG Développement. La partie construction est confiée à la Compagnie générale immobilière (CGI) alors que la gestion financière reviendra à Sogatour.
Pour sa part, Accor exploitera l’établissement via sa marque Thalassa. Pour le meilleur des balnéothérapies possible.

Des changements en vue dans les CRT
D’ici au Top Résa, certains Centres régionaux du tourisme renouvelleront leur bureau. Les yeux sont braqués notamment sur  Casablanca et Marrakech.
Si pour cette deuxième ville, la voie du concensus reste de mise en lieu et place des élections, en revanche, pour Casablanca, une confrontation électorale sera sans doute nécessaire pour départager les postulants éventuels à la présidence. Pour Tanger, Agadir, Fès et Meknès, l’heure du changement n’a pas encore sonné.

La taxe de la TPT toujours en chantier
La réforme de la Taxe de promotion touristique, perçue auprès des établissements touristiques (comme la TVA) pourrait aboutir dans les prochaines semaines. Cela, après plus d’une année d’indication et de contre-indication.
Dans sa forme actuelle, cette taxe génère actuellement 45  millions de dirhams, versés au Budget de l’ONMT.
La réforme vise à améliorer la contribution du secteur, vu que il n y a pas de linéarité entre l’augmentation des nuitées et celle de la taxe. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *