Du supermarché, au juke-box

Du supermarché, au juke-box

Wal-Mart, géant américain du discount et propriétaire d’une gigantesque chaîne de grandes surfaces, vient de lancer son propre site de musique en ligne.
«Kazza» et «Lime Wire», pour ne citer que ces deux sites web, sont connus pour offrir le téléchargement gratuit de musique. A côté, il y a également d’autres portails Internet qui proposent le même service, mais payant, puisqu’il s’agit de morceaux nouveaux et de meilleurs qualité. Et c’est dans ce registre, qui compte, entre autres, «Apple Computer», «Real Network» ou encore «iTunes Music Store», que Wal-Mart s’inscrit avec son «Music Downloads», nouveau lien à cliquer (exclusivement par les internautes américains) sur «Wal-Mart.com». Si, selon les analystes, le service de Wal-Mart a un répertoire limité d’artistes traditionnels, il a au moins l’avantage de permettre le téléchargement des morceaux musicaux au prix de 88 cents chacun, soit 10 cents de moins par rapport aux prix de ses principaux concurrents, qu’on vient de citer. Les jeunes internautes, clientèle principalement ciblée, pourront également télécharger l’intégralité d’un album pour un prix inférieur à 10 dollars. Le choix leur est donné sur un panel de 200.000 titres, appelé à augmenter sensiblement au cours des prochains mois et à s’enrichir en nouveautés afin d’attirer plus d’audience.
Technologiquement, ce service s’appuie sur le logiciel Windows Media Audio appartenant à Microsoft. Sur le plan économique et financier, on retiendra que le groupe Wal-Mart vient d’être consacrée meilleure entreprise de l’année aux Etats-Unis et ses ventes depuis le début de 2004 dépassent ses prévisions indicatives. Selon le classement annuel des firmes les plus importantes d’Amérique, dressé par le magazine Fortune, Wal-Mart s’inscrit en tête devant Exxon Mobil en deuxième position, puis General. Le classement complet doit paraître dans l’édition du 5 avril de ce magazine.
Même si Wal-Mart a essuyé de nombreuses critiques et vu ses actions à la traîne l’an dernier, le géant de la distribution demeure en tête des compagnies mondiales avec un chiffre d’affaires d’environ 259 milliards $US en 2003. Le groupe, qui emploie plus de 1,3 million de personnes, comptait à la fin de l’exercice 2002-03 plus de 3200 magasins aux États-Unis et plus de 1100 à l’étranger, surtout au Mexique (plus de 500), en Grande-Bretagne (250) et au Canada (196).
Wal-Mart est également implanté en Allemagne (95 magasins), en Chine, en Corée du Sud, au Brésil et en Argentine. Il compte ouvrir une centaine de magasins à l’étranger et plus de 300 aux États-Unis en 2004.
General Electric, le conglomérat industriel américain, se hisse à la cinquième place (134 milliards), devant les groupes pétroliers ChevronTexaco et ConocoPhillips (né de la fusion des groupes américains Phillips Petroleum et Conoco). Le groupe financier et bancaire Citicorp se classe au huitième rang des compagnies américaines devant le géant informatique IBM et le géant de l’assurance AIG.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *