D’un coût total de 8 millions de dirhams : Le port de Laâyoune équipé d’un nouveau portique de 250 tonnes

D’un coût total de 8 millions de dirhams : Le port de Laâyoune équipé d’un nouveau portique de 250 tonnes

Le port de Laâyoune poursuit son développement, il vient de se doter d’un nouveau portique de la darse nouvelle génération. Cet outil va sérieusement améliorer les opérations de chargement et de déchargement.

L’Agence nationale des ports (ANP) continue son élan dans l’équipement des ports par des infrastructures et des superstructures dédiées à la réparation navale. Lesdits investissements sont réalisés soit directement par l’ANP, soit dans le cadre de concession d’exploitation octroyée par cette agence. Dernièrement la darse du port de Laâyoune a été équipée par un nouveau portique à sangles d’une capacité de 250 tonnes. Cette nouvelle installation n’est qu’une série de tout un programme de nouveaux chantiers navals (Ras Kabdena, Safi, Essaouia et Sidi Ifni). Le nouveau portique est doté de la technologie la plus récente pour atteindre des trajectoires d’élévation optimales, ce qui permettra un très haut standard de productivité au niveau de ce port très vital pour l’économie des provinces du Sud. Cet élévateur à sangles dont le coût est de 8 millions DH fait partie de la stratégie de l’ANP visant la promotion et l’encouragement de l’investissement privé dans le secteur des ports, notamment la valorisation des infrastructures portuaires.

En effet, cet investissement conclu par la société «Atelier Naval du Sud» suite à une convention de concession pour l’aménagement, l’équipement et l’exploitation du chantier naval de Laâyoune s’inscrit aussi dans le cadre du «Plan directeur pour le développement des infrastructures portuaires dédiées à l’industrie navale à l’horizon 2030», annoncé en 2016 par le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, notamment l’axe lié à la mise à niveau des infrastructures existantes. Selon l’ANP, «certes, l’ouverture à l’exploitation du chantier naval de Laâyoune prévue le mois prochain vient confirmer la volonté ferme de l’ANP de doter les ports de la région Sud d’une infrastructure navale, aux standards mondiaux, permettant de répondre d’une part à la demande interne sollicitée par les armateurs de la pêche et d’augmenter le nombre d’emplois dans les métiers liés à l’industrie de la réparation navale (menuiserie, soudure, peinture, électricité, mécanique…) au niveau de la région d’autre part».

Ce portique permettra au port de Laâyoune de s’adapter à l’augmentation des trafics prévisionnels de la région. En effet, son hinterland recèle un potentiel de développement économique important grâce à la pêche, d’une part, et au programme de développement des énergies renouvelables d’autre part, avec la création d’unités industrielles de production d’électricité (éolienne et solaire). La stratégie portuaire 2030 prévoit d’autres adaptations sur les quais existants afin de disposer d’un linéaire rectiligne sans obstacles, telles que l’enlèvement de l’ancienne contre-digue située au milieu du bassin et le déplacement de la rampe RORO.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *